Photographie d’art : la start-up ArtPhotoLimited lève 840 000 euros

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     19/07/18    
photographie art start up artphotolimited leve euros

Révolutionner le marché de la photographie en simplifiant l'achat et la vente de photos d'art en édition limitée pour le grand public. C'est l'objectif de la start-up bordelaise ArtPhotoLimited avec sa plateforme de vente en ligne. Elle vient de lever le 13 juillet dernier 840 000 euros auprès d’entrepreneurs à succès et avec le soutien de la Bpifrance et de BNP Paribas. Grâce à cette levée de fonds, l'entreprise souhaite renforcer ses équipes tout en commençant à investir en marketing. Découvrez cette start-up.

Mettre en relation les photographes et le grand public

Créée en mai 2016 par Louis Albert, ancien directeur marketing du site d'e-commerce Cdiscount et Junior Bernard, ex-ingénieur en génie logiciel chez Cap Gemini, la start-up ArtPhotoLimited propose une plateforme de vente en ligne d'œuvres d'art photographiques à destination du grand public. Les deux fondateurs sont partis d'un constat : la photographie n'a jamais été aussi appréciée qu'aujourd'hui, mais les liens entre les artistes et les amateurs d'art sont peu nombreux et la vente est limitée. En effet, pour un photographe professionnel, la diffusion et le commerce de ses œuvres relèvent d'un véritable parcours semé d'embûches. Il doit créer un site internet, le promouvoir et s'occuper de l'impression. Des démarches qui poussent parfois celui-ci à abandonner. Quant à l'amateur d'art, il ne peut acquérir des photographies que par le biais de posters vendus dans des magasins de décoration ou via une galerie ainsi que d'une vente aux enchères, l'obligeant à débourser une somme importante. La start-up met ainsi en relation les professionnels et les particuliers. Elle offre la possibilité aux clients d'acquérir une photographie d'art signée et numérotée en édition limitée, entre 30 et 300 exemplaires, à des prix accessibles, à partir de 49 euros. Pour les artistes, le site permet de promouvoir leurs œuvres et d’être plus visibles sur le marché.

Les fonctionnalités de la plateforme

L'inscription sur la plateforme est réservée aux photographes professionnels, sur laquelle ils peuvent mettre en ligne leurs œuvres en format numérique, sélectionner le type d'impression et de papier ainsi que fixer les prix de vente par format. Mais la notion d'œuvre d'art est fondamentale pour l'entreprise : les photos doivent d'abord être validées par le directeur artistique de la société. ArtPhotoLimited s'occupe ensuite de la promotion du travail de l'artiste, du paiement ainsi que de l'impression, effectuée dans le laboratoire photo français Picto. La société percevra une commission de 30 % sur la vente. Quant aux clients, ils doivent créer un compte pour accéder à une galerie de 8 213 photographies d'art, classées par thèmes comme le voyage, le sport, le vintage ou le cinéma. La plateforme en ligne dispose également de fonds prestigieux venant des archives des journaux comme Le Figaro ou l’Équipe. Tout en sélectionnant leur cliché, les acheteurs ont la possibilité de choisir entre sept à huit formats, de 28 x 21 cm à 150 x 120 cm et de sélectionner des options d'encadrement comme un contre-collage sur aluminium ou un cadre caisse américaine.

Les résultats et les futurs objectifs de la start-up

Le concept de la start-up a ainsi attiré des artistes et des acheteurs. Quelques semaines après sa création, plus de deux cents photographes professionnels avaient déjà rejoint ArtPhotoLimited. Aujourd'hui, l'entreprise commercialise plus de 8 000 photographies de 500 artistes français et internationaux. Elle a même ouvert son premier point de vente physique en septembre 2017, à l'intérieur de l'établissement BHV Marais, situé dans le 4e arrondissement de Paris. Avec la levée de fonds de 850 000 euros, la start-up qui compte actuellement six salariés, souhaite renforcer son équipe en recrutant trois à quatre personnes en CDI d'ici fin 2018. Elle désire également investir dans le marketing et a pour ambition de tripler son chiffre d'affaires chaque année ainsi que de lancer son développement à l'international en 2019.

Donnez une note à cet article