Ces petits entrepreneurs qui n'ont rien révolutionné du tout, mais qui réussissent plutôt bien !

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale    05/09/15    1
petits entrepreneurs rien revolutionne tout mais reussissent plutot bien

L’univers start-up, les nouvelles technologies et la « dotcom économie » fourmillent d’histoires d’entrepreneurs partis de rien et qui ont connu une réussite exponentielle à coup d’idées novatrices. Néanmoins, le succès ne leur est pas exclusif. D’autres ont su remporter des victoires sans révolution ni rupture de modèle. Bien au contraire, ils ont pratiqué les bases de leur métier dans les règles de l’Art pour sortir du lot. Voici trois exemples de petits entrepreneurs qui n’ont rien révolutionné de spécial, mais qui ont quand même atteint des sommets !

Paul-Henri Masson et Matthieu Escande, créateurs du Chocolat des Français

Imaginez-vous vous faire une place dans un secteur chapeauté par les géants Nestlé, Lindt ou Cémoi ? C’est pourtant le pari fou et réussi de ces deux jeunes entrepreneurs. Ceux-ci sont revenus aux fondamentaux de la tablette de chocolat. Un produit 100% artisanal, pur beurre de cacao, sans huile de palme ni conservateurs et un emballage papier pensé comme un écrin grâce à 45 dessinateurs et peintres de renom. Leur réussite s’appuie sur un constat simple : les chocolats suisse et belge sont depuis des décennies sous les feux de la rampe tandis que les meilleurs maîtres chocolatiers exercent en France. Cinq mois après le début de l’aventure, la petite entreprise parisienne totalise 40 M€ de chiffre d’affaires, 40 points de vente dans 3 pays, 15000 tablettes vendues et ...3 salariés (les deux créateurs et leur maître chocolatier). Juste du beau et du bon !

Pascal Rigo, le boulanger star aux USA

Originaire de la région Bordelaise, ce boulanger crée sa boulangerie au début des années 1990 à Los Angeles. Le concept est simple : réaliser du bon pain français dans la plus pure tradition, ce qui séduit les américains. En 1998, il ouvre la première boutique « La Boulange » sur Pine Street à San Francisco. Son seul secret ? Faire du bon pain avec des boulangers venus de France, des viennoiseries typiquement françaises et initier les américains à l’odeur du pain chaud en boutique. Rapidement, Pascal Rigo se retrouve à la tête d’une chaîne de points de vente qui attire l’attention de Starbucks. Le label américain a racheté son petit empire pour 100 millions de dollars !

Laura Nicoulaud et Médéric Mille, fondateurs de la-petite-epicerie.fr

Ces deux jeunes diplômés de l'École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d'art ont su créer une petite entreprise très florissante. La clé de leur succès réside dans la mise en vente sur un célèbre site d’annonces en ligne de canes en pâte Fimo de formes variées (fruit, étoiles, smiley etc..) qui, découpées en tranches fines, servent à la décoration d'objets divers. Le produit n’est pas neuf mais séduit contre toute attente la génération Internet. Aidés par l’incubateur d’entreprises Le Petit Poucet, ils créent en 2012 leur boutique en ligne spécialisée dans le « modelage » avec la pâte Fimo. De 200 000€ de chiffre d’affaires la première année, la TPE passe à 1,2 millions d’euros en 2014. Elle ouvre une boutique dans le quartier du Marais, compte 14 employés et s’apprête à emménager dans 800 m² de locaux !

Ces trois succès démontrent que les petits entrepreneurs peuvent réussir sans forcément révolutionner leur secteur. Néanmoins, la qualité de l’offre doit être au rendez-vous pour se faire une place au soleil. Pour ces petits entrepreneurs, « Faire bien et le faire savoir » semble plus que jamais la recette d’une ascension fulgurante.

Donnez une note à cet article
d Vidéo
8 juin 2015 6
À propos de l'auteur
Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale
Dynamique Entrepreneuriale
Articles similaires