Ces parties bâclées du business plan

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     29/09/16    
parties baclees business plan

Certaines parties du business plan sont mises de côté par les entrepreneurs qui pensent qu’elles ne sont pas si significatives que ça. Or toutes les parties du business plan sont importantes, et certaines peuvent être plus essentielles que d’autres selon l’objectif du business plan. 

Un business plan pour les investisseurs : ne négligez pas l’équipe

Si vous rédigez un business plan dans le but d’obtenir un financement, alors vous devez faire attention à la partie « équipe ». Il ne s’agit pas de faire un « copier/coller » de vos CV respectifs. Il faut montrer aux investisseurs que vous êtes une équipe complémentaire et surtout une équipe qui a les compétences pour mener à bien le projet. 

Si vous n’avez pas toutes les compétences nécessaires, alors vous devez expliquer comment vous aller contourner le problème. Par exemple, si votre projet est de développer une application mobile, alors vous avez besoin d‘un développeur dans votre équipe. Et si vous ne vous êtes pas associé à un développeur, vous avez peu de solutions pour faire face au problème : externaliser la partie développement en passant par un freelance ou une agence, ou l’internaliser en recrutant un développeur. 

Pourquoi est-ce si important pour un financier ? 

Avant d’investir sur un projet ou un concept, les investisseurs investissent principalement dans une équipe. Car c’est l’équipe qui va mener le projet. Voilà pourquoi il faut soigner la partie équipe et faire en sorte que les investisseurs puissent avoir confiance en vous ! 

Un business plan pour votre équipe : la stratégie avant tout !

Si vous rédigez un business plan dans le but de convaincre un de vos associés ou tout simplement pour vous servir de guide alors cette fois-ci les parties à ne pas négliger sont celles qui concernent la stratégie. En effet, pour qu’une entreprise fonctionne bien, il faut que les associés partagent la même vision. Il peut y avoir des divergences sur certains points (qui feront l’objet de débats et de votes par la suite), mais globalement la vision doit être identique. Autrement vous risquez de rencontrer des situations de conflit qui pourraient mener au départ d’un des associés. 

Le business plan permet justement de s’assurer que les associés ont les mêmes objectifs. Alors autant en profiter pour mettre au clair la vision de chacun. En rédigeant un business plan, vous allez être obligé de réfléchir aux éventuelles difficultés que vous pouvez rencontrer, et surtout à comment vous allez les contourner. 

Un business plan pour gagner un concours : misez sur votre concept

Si vous souhaitez rédiger un business plan dans l’objectif de participer à un concours d’entrepreneuriat, alors cette fois-ci c’est sur votre concept (et souvent son caractère innovant) qu’il faudra se concentrer. En effet, bien que ce ne soit pas toujours le critère principal, le concept que vous avez peut faire pencher la balance d’un côté ou d’un autre. Pour remporter un concours, vous allez devoir « pitcher » votre projet. Cela signifie qu’il faudra expliquer votre concept en quelques minutes de façon claire et précise. Vous devrez montrer au public que vous répondez à un besoin et vous devrez aussi expliquer comment vous y répondez. Le tout de façon synthétique et surtout… compréhensible. Cependant, en fonction des concours, la règle reste de bien coller aux critères et d’insister sur les bonnes parties. Ainsi, certains concours privilégient l’innovation, d’autres la création d’emploi, d’autre la faisabilité (étude de marché), la réplicabilité, etc. Dans ce cas, focalisez-vous sur les critères qu’observeront les membres du jury !

Un business plan parfait se concentre sur toutes les parties et n’en néglige aucune. Mais selon l’objectif final du business plan, il y a des parties qu’il faut mettre un peu plus en valeur. Certaines parties sont importantes dans tous les business plans, c’est le cas par exemple de la partie financière qui sera analysé aussi bien par les financiers, que par votre associé ou encore le jury d’un concours.

Donnez une note à cet article