Les séniors entrepreneurs en quelques chiffres !

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     01/09/09    
Interview de Sandrine Plana, responsable des études et statistiques de l'Agence Pour la Création d'Entreprises (APCE)

Quelle est la part d'entrepreneurs de plus de 50 ans dans le nombre total de création chaque année ?

Les derniers chiffres intéressants remontent à 2006. On s'aperçoit que les résultats de cette enquête sur les séniors, réalisée tous les quatre ans, ne varie que très peu dans le temps. Il apparait toujours qu'environ :

  • 16 % des créations proviennent d'entrepreneurs dont l'âge dépasse les 50 ans
  • 3 % d'entre eux sont âgés de 60 ans et plus.

Il faut néanmoins savoir qu'avec le statut d'auto-entrepreneur, le marché est susceptible de connaître aujourd'hui un afflux de création par les séniors. Cette enquête de 2006 ne reflète donc sûrement pas la réalité de cette nouvelle génération de séniors créateurs.

Quels sont les profils des séniors-créateurs ? 

Trois grands profils de séniors créateurs se sont dégagés : les demandeurs d'emploi, ceux qui sont déjà chefs d'entreprise et enfin les salariés.

On entend souvent dire que les séniors choisissent la voie de l'entrepreneuriat à défaut de trouver une place sur le marché du travail car c'est l'unique solution qui s'offre à eux. Or cette idée ne se retrouve pas dans les chiffres, puisque seulement 36 % des créateurs séniors sont au chômage lorsqu'ils entreprennent.

Les créateurs de plus de 50 ans étant déjà chefs d'entreprise représentent eux environ 20 %. Ils recréent une société soit après avoir cédé leur première entreprise, soit en poursuivant l'activité d'une ou plusieurs autres structures.

Concernant les anciens salariés créateurs après 50 ans, qui représentent 23 % des entrepreneurs séniors, ils se lancent le plus souvent pour rompre avec une situation professionnelle qui ne leur convient pas ou plus. Ils préfèrent anticiper la situation dans laquelle ils devraient rechercher un emploi par la création de leur propre structure.

Y-a-t-il une particularité des sérials entrepreneurs ? 

Pour ce dernier cas, on a affaire à de réels entrepreneurs dans l'âme. Ces séniors créateurs sont, en général, basés sur une logique de fort développement de leur entreprise en terme de maintien ou d'investissement. Cette volonté se concrétise par un recrutement plus important dès le démarrage de l'activité. Leur projet d'entreprise est beaucoup plus ambitieux que celui des autres entrepreneurs de plus de 50 ans. Les capitaux qu'ils injectent dans leur entreprise sont assez élevés. Dans le cas des multi-dirigeants, la ou les premières entreprises peuvent rentrer dans le capital de la nouvelle société. Ce qui motive ce type de créateurs n'est autre que le goût d'entreprendre et le plaisir d'être indépendant.

Les motivations à créer sont très diverses selon les profils ?

Les deux principales motivations qu'on retrouve pour tous ces créateurs sont le désir d'être indépendant et le goût d'entreprendre. Pour ceux qui dirigent déjà une entreprise, c'est le goût d'entreprendre qui est le plus important tandis que, pour les salariés, le désir d'indépendance représente le déclencheur. Pour les créateurs en situation de demande d'emploi, les motivations sont plus contrastées qu'on ne le pense. S'ils décident bien sûr de se lancer dans l'aventure entrepreneuriale en réaction à leur situation, seul 21 % d'entre eux estiment avoir créé car ils y étaient contraints par leur condition de chômeur sénior. Pour la plupart d'entre eux, la création n'est pas quelque chose de subi, car eux aussi ressentent ce désir d'indépendance. Beaucoup de ces séniors demandeurs d'emploi connaissent d'ailleurs cette situation pour la simple raison qu'ils ont préféré sortir d'un parcours professionnel de salarié qui ne leur correspondait plus. La volonté d'entreprendre est déjà fortement présente chez la plupart d'entre eux.

La création d'entreprise par les séniors relève donc d'un véritable choix ?

Oui, mais il leur faut souvent un élément déclencheur pour qu'ils se lancent enfin. Les chefs d'entreprise qui recréent après 50 ans restent dans la continuité de leur métier d'entrepreneur. Mais les demandeurs d'emploi ou les salariés attendent de connaître un changement professionnel : un risque de licenciement ou une situation de salarié avec laquelle ils souhaitent rompre.

Comment est vécue cette création d'entreprise par les séniors ? 

Beaucoup déclarent que 50 ans et plus représente l'âge idéal pour créer son entreprise ! Au niveau de la vie personnelle, les conditions sont favorables : les enfants ont quitté le foyer (ce qui protège la famille des risques liés à la création), on a fini de payer les traites de la maison… La prise de risque est raisonnée. Au niveau professionnel, on a le sentiment d'avoir atteint une certaine maturité et une expertise dans son métier. Les séniors tirent de leur expérience une confiance qui leur permet d'être performants et crédibles face aux clients.

Les entreprises créées par les séniors sont-elles pérennes ?

La pérennité des entreprises crées par les 50 ans et plus serait très difficile à déterminer, c'est donc un facteur que nous avons décidé de ne pas prendre en compte dans notre étude. Beaucoup vendent leurs entreprises et prennent leur retraite, ce qui est loin d'être un échec. On peut juste dire que les entreprises créées par les séniors ne semblent pas être moins pérennes que les autres.