Jeunes et entrepreneurs : ambition et créativité

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     16/05/18    
jeunes entrepreneurs ambition creativite

Comme l’histoire de l’entrepreneuriat le montre, les étudiants ne sont pas les derniers à entreprendre. Des prix et des récompenses existent même pour les encourager à se lancer dans l’aventure. Créatifs et ambitieux, ces 9 jeunes entrepreneurs ont reçu des prix prestigieux en fonction de leur projet entrepreneurial par le Mouvement pour les jeunes et les étudiants entrepreneurs (Moovjee). Tous les jeunes auto-entrepreneurs et porteurs de projets de 18 à 30 ans peuvent participer pour tenter de remporter 25 000 euros à partager entre tous les lauréats. 

Thibault Duchemin avec AVA

Jeune entrepreneur de 26 ans, Thibault Duchemin dirige une entreprise du nom d'AVA. Elle a pour enjeu d’aider les malentendants à acquérir une autonomie dans la vie de tous les jours. La start-up développe une application pour smartphone qui consiste à sous-titrer toutes les conversations du quotidien. Dans leur environnement, les malentendants peuvent alors participer aux discussions et comprendre ce que dit leur entourage sans avoir besoin de lui apprendre la langue des signes. Depuis la création d’AVA, l’application est désormais utilisée par 400 millions de personnes sourdes. En 2017, l’entreprise a réalisé 78 000 euros de chiffre d’affaires.

Alexandra Griffon, Laura Theveniau avec Blue Cargo

Avec Blue Cargo Alexandra Griffon et Laura Theveniau souhaitent lancer une intelligence artificielle qui révolutionnera le service des opérateurs de terminaux portuaires. L’application développée par les deux fondatrices permettra d’organiser les zones de stockage des conteneurs. Avec l’utilisation des algorithmes de machine learning, les opérateurs pourront prédire où seront stockés les conteneurs en fonction des demandes, des flux et des arrivées. Pour le moment encore sous forme de projet, les cofondatrices ont annoncé qu'elles lanceraient leur start-up prochainement.

Yasmine Bachouchi avec Recettes Nomades

Dans un esprit solidaire, une jeune étudiante de 23 ans à Science Po Paris, Yasmine Bachouchi souhaite lancer une start-up proposant des cours de cuisine donnés par des chefs migrants. Ils pourront enseigner une recette de leur pays d’origine à 15 personnes. Les plats issus de ces cours de cuisine seront ensuite distribués à des sans-abris. Le projet solidaire devrait voir le jour prochainement.

Kevin Buisson, Benoit Harnois, Guillaume Rambaud et Jérémy Rodrigues avec INO fruits et algues

Ces quatre jeunes entrepreneurs ont développé ensemble en 2016, une start-up intitulée INO fruits et algues. Créateurs de jus de fruits bio, ils développent différentes gammes qui commencent à être distribuées partout en France. À l’heure actuelle, seules trois gammes de jus sont disponibles sous les noms de Ino bien être, Ino sport et Ino essentiel. Présentés comme des jus vegan/bio, bons pour le corps, des sportifs de haut niveau font aussi la promotion de leur produit.

Charles Dauzet avec La Boucle Verte

Jeune entrepreneur de 24 ans, Charles Dauzet a fait le choix d’associer la communication et le recyclage. Avec son Can’ivor, les entreprises peuvent désormais afficher de la publicité sur un recycleur de canettes. Ce jeune entrepreneur souhaitait répondre au manque de tri sélectif concernant les canettes. Son entreprise, la Boucle verte s’inscrit dans une politique de Blue economy. Fabriqués avec des bidons d’huile recyclés, les collecteurs de canettes ne créent pas d’empreinte écologique et contribuent eux aussi au recyclage d'un autre élément.

Alizée Gottardo avec Meyko

Étudiante à l’Université de Nantes et Polytech’Nantes Alizée Gottardo est âgée de 26 ans et souhaite créer sa start-up pour aider les enfants asthmatiques. Cette maladie peut avoir de lourdes conséquences et obligent grand nombre d’enfants à prendre des traitements régulièrement. Pour faire en sorte que les enfants n’oublient pas leurs médicaments, elle a pensé à trouver une solution amusante. Sous forme d’application, la prise se fait de manière ludique et les parents peuvent suivre le traitement grâce à des données.

Julie Leleu avec Catspad

Ancienne étudiante de la Toulouse Business School, Julie Leleu a lancé sa start-up intitulée Catspad. Il s’agit d’un distributeur d’eau et de croquettes connecté à distance. Les propriétaires de chats peuvent alors nourrir leur chat seulement via une application. Disponible en précommande pour le moment, le Catspad se définit comme une vraie gamelle connectée. L’entreprise compte désormais 17 salariés à son actif pour développer le concept.

Cassandra Delage avec Plast’if

Dans un but écoresponsable, Cassandra Delage a fait le choix de développer une entreprise qui se préoccupe de l’utilisation du plastique. Ce concept, qui s’adresse aux entreprises, permettrait d'instaurer des gestes écoresponsables au sein des équipes. La machine développée par l’entreprise Plast’if s’occupe de récupérer les déchets plastiques pour ensuite concevoir d’autres objets à l’aide d’une imprimante 3D. Le plastique se recycle sur place demandant un investissement de la part des entreprises. Il peut s’avérer rentable puisqu'elle peut produire elle-même des objets et des outils au quotidien.

Viktor Toldov avec Lituus

Doctorant à l’Université de Lille, Viktor Toldov souhaite lancer une start-up pour aider les éleveurs bovins dans leur travail. À l’aide d’une technologie, ils pourront analyser le comportement des animaux. Avec des capteurs présents sur les bovins, les éleveurs pourront avoir connaissance des problèmes de santé ou même des comportements à risque au sein de leur élevage. Cette solution devrait faciliter la prise de décision pour améliorer le rendement d’un élevage.

Donnez une note à cet article