Internet : un outil de vente avant tout ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     05/10/18    
internet outil vente avant tout

C’est peut-être le point majeur pour les entreprises de l’arrivée d’internet. Elle a profondément bousculé les ventes en entreprise en offrant des espaces de ventes sans frontière aux entreprises. Vu comme un véritable eldorado, la mode de la création de site internet n’a pas tardé à s’imposer. Aujourd’hui environ 70% des entreprises sont dotées d’un site internet, selon une étude statista, mais elles sont également omniprésentes sur les réseaux sociaux. 

Les différents types de sites internet

Les entreprises n’ont pas toutes donné la même importance à leur site internet. Une immense majorité ne vend toujours pas ses produits sur internet et ne se servent de leur site internet que comme une vitrine. Autrement dit, elles cherchent davantage à communiquer  des informations utiles à leur prospect sur comment les joindre, les trouver, ou encore comme une manière de les informer sur le savoir-faire de l’entreprise. De nombreuses entreprises ont également pris le virage d’internet en décidant de le dédier à la vente et en optimisant la navigation. Le site internet est parfois devenu leur seule manière de vendre. Ces sociétés, généralement appelées pure players, ne passent que par ce canal. Il n’est plus rare d’avoir des sociétés où toutes les transactions passent pas de l’immatériel. 

Les défis engendrés par la création d’un site internet commercial

Posséder un site internet est souvent vu comme une étape cruciale pour les entreprises. Après une longue phase d’euphorie, ils ont été nombreux à être déçus par la capacité à réaliser réellement des ventes sur internet. Déjà parce que le nombre de site internet croissant a petit à petit entrainé le fait que les sites webs deviennent de moins en moins visibles. Ainsi, rien ne sert d’être présent sur Google si votre site n’apparaît qu’à la 124e page. La problématique du référencement s’est donc posée et les règles du géant sont aujourd’hui devenues providentielles. Afin de remonter dans le classement, de nombreuses entreprises ont décidé de passer par du référencement payant. Autre souci : le retour sur investissement (ROI) de nombreuses campagnes où chaque clic coûte de l’argent et doit donc en rapporter, tout comme pour des campagnes publicitaires. Les investissements ont également voulu être optimisés et le « taux de conversion » est rapidement devenu un terme à la mode. De nombreuses entreprises ont dû travailler sur l’ergonomie de leur site afin de s’assurer une meilleure conversion du nombre de visiteurs en clients. 

La digitalisation des outils : blogs, emailing, newsletters…

Aujourd’hui, la digitalisation ne se contente pas d’un site internet puisque de nombreux nouveaux outils ont vu le jour parmi lesquels l’utilisation de blog, d’emailing et de newsletters même si en réalité une newsletter reste une typologie d’emailing. De nombreuses règles se sont imposées afin de protéger les particuliers de l’utilisation de leurs données personnelles par des entreprises désireuses de faire toujours plus de chiffres. 

Les réseaux sociaux

Après une longue période dans laquelle les entreprises se sont contentées de fournir de l’information à leurs prospects et clients, une nouvelle période est arrivée : celle des réseaux sociaux ou l’ère du web 2.0. Le principe est simple, il ne s’agit plus de communiquer une information mais d’avoir une vraie interaction avec ses utilisateurs. Les réseaux sociaux sont rapidement devenus incontournables et les entreprises ne se cantonnent plus à une simple page statique mais consacrent un temps certain à l’animer. Si de nombreuses entreprises s’en sont servies pour faire le buzz, la réactivité demandée par les clients a largement augmenté et il faut considérer que nous allons de plus en plus vers l’immédiateté avec un client qui veut des réponses instantanées, à toute heure. Par ailleurs l’effet BAD Buzz n’est également plus à négliger et les entreprises qui ont subi des retombées négatives d’une communication non maitrisée sont légions.  

Les IA 

Pour pouvoir traiter ce nouveau besoin d’immédiateté, les IA commencent à se développer et il n’est plus rare de discuter avec un chatbot avant d’arriver sur un interlocuteur réel. Les dernières présentations de Google montrent que les interactions vont aller de plus en plus loin et que la capacité à interagir de ces entités ne va qu’augmenter. Certaines intelligences peuvent désormais ainsi interagir même par téléphone avec vous grâce à des outils comme la reconnaissance vocale. Vous pouvez ainsi commander sans avoir affaire à un être humain.

Donnez une note à cet article