Les indépendants réclament la fin du RSI

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale    10/02/17    1
independants reclament fin rsi

La persistance des dysfonctionnements constatés depuis près de dix ans a conduit les professionnels indépendants à rejeter massivement le RSI. Un bilan établi suite à la 3ème édition du Baromètre du RSI, qui présente l’enquête annuelle réalisée par le Syndicat des Indépendants (SDI). Explications.

L’absence d’amélioration conduit au « ras-le-bol » général

La majorité des professionnels indépendants s’accorde pour dire qu’il est temps que le RSI soit supprimé. La principale raison de ce choix demeure l’absence d’amélioration, constatée par environ 78% des indépendants. Pour la période qui s’étend de 2014 à 2016, 58,6% des interrogés auraient rencontré au moins une difficulté avec le RSI. 35,9% de ces difficultés proviendraient de calculs erronés de cotisations, et 29,7% de la réception de courriers contradictoires. Autant dire que l’organisation administrative n’est pas considérée comme le point fort du régime social.   

La gestion du back-office semble également poser problème aux indépendants qui se plaignent de l’incapacité des services à répondre à leurs problématiques ou encore de la difficulté à les joindre. Au final, 76,4% des sondés auraient une perception négative des services rendus par le RSI, et certains parlent même d’incompétence.

Les indépendants se tournent vers un régime de salariat

Souvent perçu comme plus sécurisé et plus avantageux, le régime du salariat semble séduire de plus en plus d’indépendants qui veulent fuir le RSI. Selon le Baromètre du RSI, près d’un quart d’entre eux optent pour le statut de travailleur salarié. Toujours dans le but de ne plus être soumis au RSI, 46,4% des indépendants se seraient d’ailleurs vus conseillés par leur avocat, leur comptable ou l’un de leurs collègues. « Pour ces chefs d’entreprise, la seule alternative légale au statut de Travailleur Non Salarié rattaché au RSI est le statut de salarié ou assimilé salarié rattaché au régime général », précise Marc Sanchez, Secrétaire général du Syndicat des Indépendants et fondateur du mouvement les98pourcent.fr.

Du côté de ceux qui n’ont pas osé franchir le pas, 32% s’expliqueraient par le coût de l’opération de transformation de leur structure, 25,7% par manque de temps et 24,3% suite aux difficultés administratives que le processus engendre. Plus généralement, en 2016, 23% des dirigeants d’entreprise, contre 13% l’année précédente, se sont mobilisés afin de rompre légalement avec cet organisme. En ce qui concerne l’hypothèse d’un rattachement du RSI au régime général de la Sécurité sociale, 46,5% des interrogés estiment que celui-ci doit inclure la liberté du choix de statut, indépendant ou salarié.

Donnez une note à cet article
d Vidéo
19 novembre 2015 6
À propos de l'auteur
Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale
Dynamique Entrepreneuriale
Articles similaires