Les Français : nouvelles données sur leurs achats en ligne et sur smartphone

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     21/05/19    
francais nouvelles donnees achats ligne smartphone

Si les Français sont de plus en plus adeptes des nouvelles technologies pour réaliser leurs achats, quelques freins liés notamment à la mobilité existent encore. Zoom sur ces difficultés qui peuvent vous faire rater une vente.

Selon le Baromètre Ifop / lesBigBoss / Eddo, sur “Les Français et l’achat en ligne et sur smartphone”, 95%  des Français auraient déjà rencontré des difficultés dans l’utilisation d’un site Internet et ceci quel que soit leur âge. Un chiffre qui montre bien que l’utilisation d’Internet serait encore loin de rendre serein les navigateurs sur la toile.

Une inadaptation à la lecture sur smartphone

On le sait, de plus en plus de personnes utilisent leur smartphone pour naviguer sur la toile. Or cette même étude montre 61% des internautes auraient été gênés dans leur utilisation d’Internet sur leur mobile. En cause ? L’inadaptation de la page à leur écran ou le fait de devoir faire un scrolling fastidieux. Frédéric Cavazza, Marketing technologist and speaker, SYSK, analyse : « l’étude pointe du doigt un anachronisme : alors que nous savons maintenant que le smartphone est le premier écran (devant la TV), de nombreux sites ne sont toujours pas optimisés (temps de chargement, adaptation de la mise en page, taille du texte et des boutons d’action). ». L’étude montre ainsi que les entreprises n’ont pas su se mettre à jour sur le confort d’usage et la rapidité de chargement mais se concentre encore énormément sur l’acquisition de trafic plutôt que sur la transformation. Une dure statistique pour les entreprises qui devront donc mettre au centre l’optimisation de l’expérience client et replacer le consommateur au centre s’ils désirent améliorer le taux de transformation sur leurs sites.

Les avis pas si incitatifs

S’il est devenu courant d’avoir à disposition les avis des autres consommateurs, il faut noter une statistique étonnante puisque 74% des personnes interrogés ont déjà repensé leur achat en raison « des avis laissés par d’autres consommateurs sur le produit recherché ». Autre statistique intéressante donnée par Frédéric Cavazza : « plus de 8 internautes sur 10 préfèrent se renseigner auprès de la communauté (avis ou tests sur les blogs, forums...) qu’auprès  du vendeur ou fabricant », marquant un cruel manque de confiance dans les outils donnés par les boutiques en ligne. Des solutions, comme la certification des avis ou la présence de conseillers, demeurent encore bien peu fréquentes sur la toile. Pire, 78% d’entre eux expriment qu’ils rencontrent des difficultés « pour trouver LA bonne information » digital natives ou pas, une statistique qui peut faire froid dans le dos. Le problème serait donc de trouver l’information souhaitée ou de donner l’information utile afin de décider les internautes à passer à l’acte d’achat.

La RGPD au cœur du problème

L’étude montre également que la confidentialité des données représente également une crainte pour les internautes qui sont 81% a déclaré avoir quitté une page Internet par crainte pour leurs données. Si de nombreux sites semblent  s’être mis à jour, ce n’est pas le cas pour les français qui redoutent le sort destiné à leurs données.

Une inadaptation des ressources allouées ?

Comme nous le rappelle Frédéric Cavazza « Le problème n’est pas que globalement tous les internautes ont déjà quitté une page par agacement ou crainte, c’est sûrement le cas dans les boutiques physiques, mais que ces irritants soient aujourd’hui tolérés. ».  En effet, il faut savoir que les sites web demeurent généralement refondus au bout de quelques années alors que les méthodes d’acquisition sont améliorées pratiquement chaque semaine. Il y a donc un véritable fossé qui s’est créé entre les méthodes pour obtenir du trafic avec la navigation actuelle sur les sites internet. Il demeure donc encore vrai que les entreprises ont du mal à s’adapter à une évolution permanente des outils et pratiques sur internet qui ne fait que s’accélérer.  

Donnez une note à cet article