Le fonds d’investissement Hardware Club lève 25 millions d’euros

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     16/06/17    
fonds investissement hardware club leve millions euros

Dédiée aux start-up spécialisées dans les objets connectés, la structure Hardware Club se pose à la fois comme une pouponnière de jeunes pousses et comme un fonds d’investissement. Créée il y a deux ans, celle-ci vient de lever 25 millions d’euros pour soutenir ses protégées.

Le club des start-up des objets connectés

Le Hardware Club a vu le jour en 2015 sur l’idée d’Alexis Houssou et Barbara Belvisi, plus tard associés à Jerry Jang. Ce dispositif représente plus qu’un fonds d’investissement : avant de financer un nouveau projet, il prend soin de l’aider à se développer dans sa pouponnière. Son cofondateur, Alexis Houssou, reste convaincu que « le modèle que nous avons conçu nous donne un avantage compétitif par rapport à d’autres ». Comme son nom l’indique, le Hardware Club accueille des start-up consacrées au Hardware, aux objets connectés notamment. Il en accueille actuellement 265, sélectionnées parmi 3 500 candidates. L’argument premier de cette structure demeure la cohérence entre les projets et leur capacité à s’entraider. En contact avec des jeunes pousses aux États-Unis, le Hardware Club s’occupe de plusieurs entreprises célèbres. A titre d’exemple, l’américain Hyperloop, qui travaille sur des trains ultra rapides, ou encore Misfit, un concepteur de tracker d’activité physique racheté par Fossil l’an dernier, font partie de ses membres. Le club leur dispense des conseils et contribue à les mettre en réseau entre elles, comme l’explique le cofondateur : « Nos membres travaillent ensemble. Hyperloop cherchait par exemple une caméra 360 degrés HD révolutionnaire, je les ai mis en contact avec Sphericam. » 

25 millions d’euros pour le fonds d’investissement

Pour renflouer son fonds d’investissement nouvellement créé et dénommé Hardware Club I, l’entreprise vient de se doter de 25 millions d’euros. Soutenu par le fonds French Tech Accélération de Bpifrance, Crédit Mutuel Arkea mais aussi par des acteurs de premier plan comme le fonds japonais Mistletoe, le Hardware Club vient de signer un accord avec le géant de l’électronique taïwanais Foxconn. Barbara Belvisi revient sur les raisons qui l’ont poussé à créer un fonds d’investissement dédié aux jeunes pousses : « Lorsque j’ai quitté le fonds d’investissement pour lequel je travaillais, j’ai vécu pendant un an au contact de tous les écosystèmes startups et j’ai fait le focus sur les startups de l’électronique car ce sont elles qui ont le plus gros besoin d’accompagnement aujourd’hui. Elles ont une vraie problématique commune : elles ont du mal à trouver des usines et du mal à trouver des revendeurs. Pire, quand on parle de financement il n’y a personne. »

Donnez une note à cet article