Etiez-vous un bébé-Bill Gates ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     22/10/13    
Etiez vous un bebe Bill Gates ?

Découvrez si, bébé, vous étiez déjà un entrepreneur en couche-culotte !

Déjà un vrai roi de la négo

Aux repas vous réussissiez toujours à embrouiller votre mère pour avoir moins de purée contre plus de dessert. Vous essayiez plusieurs techniques : la pression, l’intimidation, la connivence, vous lâchiez un peu de leste… puis vous réussissiez votre coup !

Vous n’aviez pas peur de la prise de risque

Vous n’hésitiez pas à sauter hors de votre lit, même si vous ne saviez pas marcher, au risque de vous casser la figure. Bon, c’est sûr que la prise de risque c’est toujours plus simple quand il y a une maman qui peut venir consoler derrière !

Vous saviez déjà facilement comment lever des fonds

Vous aviez transformé votre mamie en véritable Banque Publique d’Investissements en lui faisant la technique dite de « la ptite tête trop mignonne ». C’est bien simple, dès que vous la voyiez, vous n’étiez que gazouillis et sourires (vous réserviez vos cris pour le soir, une fois qu’elle était partie). Résultat : les peluches et petites voitures/poupées coulaient à flot.

Vous aviez la carrure d’un leader

A la crèche, vous managiez vos copains comme un pro. C’est toujours vous qui décidiez qui ferait le chat et qui se sacrifierait pour vous donner son dessert. Et quand le petit copain n’était pas d’accord, vous régliez ça à coups de morsures ! (heureusement pour vous, les Prudhommes n’ont pas d’antennes à la crèche !)
Vous imposiez par votre présence. Surtout quand vous veniez de remplir votre couche…

Vous étiez déjà un fin stratège

Vous saviez exactement comment faire croire à votre maman que vous n’aviez pas encore eu votre biberon du matin (alors que votre père venait de vous en donner un) pour avoir double dose.

Vous étiez un fin commercial

A la crèche vous avez même réussi à troquer des vieux legos contre un super Power-ranger-Transformeur.

Vous étiez un techno addict

Vous étiez à la pointe des dernières technologies. La preuve, vous passiez votre temps à piquer le Bi-Bop de vos parents pour… Argh, pour appeler le Japon depuis une heure ! Bah oui, vous étiez simplement en train de découvrir les vertus du développement à l’international !

Vous saviez comment convaincre les clients même les plus réticents

Votre mère ne voulait pas vous acheter ce super petit cochon qui hurlait « groin groin » dès qu’on lui appuyait sur le ventre ? Vous finissiez toujours par l’avoir à coups de cris stridents à travers le supermarché ! Technique de vente infaillible !

Vous écrasiez déjà tous vos concurrents

La petite Melissa vous plaisait ? C’est vrai qu’elle était si mignonne avec ses deux premières dents qui lui poussaient devant, comme un lapin ! Alors pas de pitié : dès que le petit Lucas essayait de l’approcher… ça se finissait en tirage de cheveux et croche-pieds !

Vous saviez mettre des barrières à l’entrée aux nouveaux entrants

En accumulant toutes vos peluches devant la porte de votre chambre pour pouvoir faire des bêtises tranquillement par exemple !

Vous étiez un roi du réseautage

Dès que vous croisiez un autre bébé dans une poussette, vous vous mettiez tout de suite à pitcher sur votre projet (enfin ça devait être ça, car on ne comprenait pas vraiment en fait) : « areuh bah bah grrr » vous répondait l’autre bébé. Peut-être qu’il vous conseillait de repenser votre business model, qui sait ?

Vous n’aviez pas peur de faire des nuits blanches

Vous saviez enchaîner nuit à crier, crèche puis re- nuit à crier. Facile pour vous… un peu moins pour vos parents ! N’empêche que cette capacité est très pratique pour vous depuis que vous avez créé votre boîte !

Vous aviez de grandes ambitions

Vous envisagiez de grandir tellement, qu’un jour vous pourriez manger la même chose que vos parents, assis à table ! Vous étiez déjà un visionnaire !

Vous aviez confiance en vous, même un peu trop !

Vous étiez certain de réussir à grimper seul ce meuble de 2 mètres de hauteur. Vous pensiez même pouvoir facilement remonter le toboggan à l’envers alors que vous saviez à peine tenir debout !

Vous saviez bluffer

Vous saviez prendre sur vous et faire semblant de rigoler quand vos parents vous faisaient le jeu du cache-cache / réapparition. S’ils croyaient que vous n’aviez pas compris que, quand ils cachaient leur tête derrière leurs mains, ils étaient en fait encore là, c’est qu’il y avait un souci ! Mais vous saviez faire croire à vos parents qu’ils étaient très intéressants, car vous aviez compris qu’ainsi, vous auriez plus vite votre biberon ! Déjà fin prêt pour les soirées networking !

Vous aviez un sens inné de l’optimisation des coûts

Vous aviez bien compris que ça ne sert à rien de gâcher une couche, si chère, quand on peut faire sans… au grand désespoir de vos parents !

Vous saviez déjà bien déléguer

Pourquoi auriez-vous rangé vous-même votre chambre que vous mettiez en bazar en deux temps trois mouvements ? C’est une tâche à faible valeur ajoutée après tout, mieux vaut la déléguer aux parents.

Vous maniiez déjà très bien les bases de la communication virale

Vous saviez par exemple propager à toute la famille, et ce, en un rien de temps, une bonne gastro, des poux ou une otite par exemple.

Vous saviez bien toucher votre cible

Cette capacité vous est très utile aujourd’hui pour faire connaître votre offre à vos clients potentiels. Mais à l’époque vous vous entrainiez à toucher votre cible, vos parents en l’occurrence, en leur envoyant droit dans la figure des bonnes cuillérées de purée de carottes !