8 étapes pour bien réussir son projet

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     23/11/17    
etapes bien reussir projet

Lorsque vous vous lancez dans un projet, le succès n’est pas toujours au rendez-vous. L’échec demeure présent dans les têtes des entrepreneurs. Pour optimiser vos chances, voici 8 étapes pour bien réussir son projet.

Développer une idée originale

Innover et développer un nouveau projet représente souvent une bonne idée. Avec une concurrence toujours plus féroce, il faut sans cesse se renouveler. Si tout part d’une simple idée, il demeure nécessaire de ne pas choisir la première qui vous vient sans vraiment y réfléchir ! Elle peut, certes, sembler correcte mais, au final, n’être pas viable ou pas lancée au bon moment. Et puis, si vous faites le choix de mettre en œuvre la première idée qui vous vient à l’esprit, cela signifie peut-être qu’elle n’est pas très originale et que d’autres l’on déjà mise en œuvre avant vous. Quel intérêt dans ce cas ? Prenez donc le temps de bien réfléchir à la nature de votre idée si vous souhaitez tirer votre épingle du jeu !

Étudier le marché

Aussi bonne que puisse-être votre idée, si vous ne réalisez pas une étude de marché, vous ouvrez la porte à l’échec. Ne vous lancez pas dans un projet où la demande demeure inexistante. Créer une réponse à un besoin que personne ne recherche représente un gros risque… Autrement dit, à éviter ! Effectuer une veille ou une étude du secteur dans lequel vous évoluez représente, en revanche, une étape fondamentale avant de lancer un nouveau projet. N’oubliez pas de jeter un œil à la concurrence du secteur donné, au risque de passer inaperçu face aux autres acteurs du marché et de manquer votre cible.

Approfondir le sujet

Une fois que vous êtes (quasi) sûr de votre idée et que vous vous êtes bien informé de l’état du marché, avant de finaliser la base de votre projet, il vous reste à l’approfondir. Développez précisément votre idée de façon à avoir une vision claire de votre concept. Aucun détail ne doit vous échapper ! Vous devez être capable de la décrire comme si vous l’aviez déjà mise en place. De cette manière, vous n’omettrez aucun élément et aurez tout le loisir de peaufiner ou d’améliorer certains aspects a posteriori, sans nuire au projet. 

Vérifier la faisabilité

Une fois toute la partie liée à la préparation terminée et, avant de vous lancer, une dernière chose reste à vérifier : les ressources nécessaires à la mise en place du projet. Peu importe que votre idée s’avère bonne ou pas, si vous ne possédez pas les moyens nécessaires à sa bonne mise en œuvre, inutile d’aller plus loin ! Dans le cas contraire, si toutes les conditions sont réunies, alors foncez ! Pour vérifier si vous possédez bien toutes les ressources nécessaires à la réalisation du projet, posez-vous, par exemple, ces quelques questions :

  • De quelles ressources ai-je besoin pour démarrer mon projet ?
  • Quelles sont les aides existantes dont je dispose ?
  • Quelles sont les différentes phases de développement ?...

En parler autour de soi

Ne gardez pas votre projet pour vous, partagez-le ! Les personnes à qui vous en parlerez pourront vous donner leurs premières impressions ainsi que quelques conseils. Dites-vous que vous n’avez peut-être et probablement pas pensé à tout ! Vos salariés peuvent, eux aussi, avoir leur mot à dire et faire valoir leurs critiques ou suggestions. S’ils n’osent pas d’eux-mêmes le faire, n’hésitez pas à ouvrir les discussions à ce sujet.

Se fixer un objectif

Sans but à atteindre, vous ne saurez pas véritablement où aller. Pour ne pas foncer tête baissée dans le brouillard, fixez-vous donc un objectif à atteindre. Savoir quel chemin emprunter lorsqu’on hésite entre deux routes à prendre lors d’un croisement peut faire toute la différence. Connaître son objectif à l’avance permet également de s’y préparer et de mettre à sa disposition toutes les ressources nécessaires. Autre avantage, en ayant un but précis, vous trouverez en vous une plus grande motivation.

Croire en son projet

Ne pas croire à son projet revient à l’enterrer. L’idée de base venant de vous, vous devez impérativement montrer autour de vous que vous croyez en sa réussite. Le projet a, certes, été réfléchi et étudié au préalable, mais si vous ne faites pas valoir votre confiance en lui, personne n’y croira pour vous !

Tester avant de commercialiser

Il s’agit de la dernière ligne droite avant l’arrivée, ce qui implique que les dernières vérifications s’imposent ! Votre projet étant fraîchement sorti d’une longue et rigoureuse période de préparation, il ne vous reste plus qu’à vérifier qu’il fonctionne avant de le lancer sur le marché. Pour cela, testez-le sur une durée déterminée, avant de le rendre officiel. Durant ce laps de temps, vous pourrez vérifier vos résultats, analysez les retours utilisateurs pour réaliser d’éventuelles améliorations et en profiter pour prendre vos marques. Une fois cette étape franchie, votre projet est fin prêt !

Se lancer dans un projet n’est pas toujours chose facile. Trouver une idée originale aussi (l’enjeu de se démarquer oblige). Ces quelques étapes, citées précédemment, s’avèrent, en ce sens, indispensables pour mettre toutes les chances de votre côté. Une fois celles-ci respectées, n’attendez plus, lancez-vous !

Donnez une note à cet article