Ces entrepreneurs qui ne partent jamais à la retraite

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale    30/04/16    1
entrepreneurs partent jamais retraite

L'entrepreneuriat est une passion qui lorsqu’elle vous gagne vous tient pour la vie ! Selon une étude réalisée par le cabinet Alptis, 16 % des créateurs d’entreprises ont plus de 50 ans. Mieux ! Certains entrepreneurs ont largement dépassés l’âge légal de départ à la retraite et poursuivent l’aventure à la tête d’une entreprise. Zoom sur ces entrepreneurs qui ne sont pas pressés de laisser leur place à la génération suivante !

Maurice Levy (Publicis) 74 ans

Né en 1942, Maurice Lévy est à la tête du groupe de communication Publicis qui pèse pas moins de 17 milliards d’euros depuis maintenant 41 ans. Il devrait rester à la tête du groupe jusqu’au moins en 2017. Ce capitaine d’industrie a su hisser au niveau international le groupe Publicis et juste retour à sa formation d’informaticien, il entreprend actuellement la numérisation de celui-ci. Qui à dit que Maurice Lévy n’était plus dans le coup ?

Bernard Arnault (LVMH) 67 ans

Ce polytechnicien né en 1949 a su transformer l’entreprise familiale de BTP et conquérir en 1989 le groupe de luxe LVMH qu’il dirige toujours. Ce septuagénaire est un infatigable globe-trotter qui a su comprendre avant tout le monde les ressorts de la mondialisation. Celui qui déclarait en 2008 « Etre insatisfait est une des conditions pour de se remettre en question sur tout et tout le temps. Sinon on s’endort ! » ne semble pas près de renoncer !

Georges Plassat (Carrefour) 67 ans

Cet hôtelier de formation dirige le leader français de la distribution Carrefour depuis 2012. Lancé à la conquête de l’Asie et dans une stratégie multiformat des enseignes, de l’hyper au magasin de proximité, Georges Plassat n’a aucune raison d’abandonner la barre d’un navire sur lequel il n’a enregistré que des succès!

La passion comme moteur

Mais qu’est-ce qui pousse ces grands entrepreneurs à ne pas prendre un repos bien mérité ? Tout simplement la passion ! Cette insatiable soif de créer, de modifier, de projeter et d'imaginer, bref d’entreprendre ! Ces individus se caractérisent par une capacité de travail hors normes, une faculté à coller à l’air du temps et le besoin permanent d’être utiles. Pas la peine de dire que la retraite pour ses hommes là est une petite mort ! C’est ce qu’avait compris l’incroyable Jack Weil. Cet entrepreneur né en 1901, avait créé sa société de confection en 1926, la Rockmount Ranch Wear, et la dirigé jusqu’à sa mort en 2008 ! A 107 ans, ce spécialiste de la mode western était l’entrepreneur le plus âgé des Etats-Unis !

L’entrepreneuriat fait appel à des ressorts personnels extrêmement puissants. La plupart des entrepreneurs mordent la vie à pleine dents et n’imaginent pas un instant adopter un rythme de vie de retraité. Les grands patrons français cités plus haut font partie des plus grandes fortunes du pays, ils n’ont donc nul besoin de travailler pour vivre, mais une nécessité psychique impérieuse, celle d’être utiles à ce qu’ils ont créé ou contribué à développer. L’entrepreneuriat est addictif et un moteur qui ne s’éteint bien souvent qu’avec la mort physique ! Ne soyez donc pas trop pressés de les voir partir sous les cocotiers !

Donnez une note à cet article
d Vidéo
25 août 2014 6
À propos de l'auteur
L equipe Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale
Dynamique Entrepreneuriale
Articles similaires
1 commentaire(s)
Joseph Gonzalez

Les grands chefs d'entreprise cités dans cet article démontrent que leur passion d'entrepreneur dynamise leur énergie et leur créativité.
Au cours de plus de 35 ans d'entrepreneuriat j'ai créé 10 société et ai terminé comme intrapreneur dans un grand groupe. J'ai décidé fin 2013 de prendre ma retraite : je jouais au golf chaque jour de la semaine. Au bout d'un an, jouer au golf était devenu un challenge pour progresser, je m'entrainais et me formais en permanence. C'était presque devenu un job. Et intellectuellement je sentais comme un lent déclin et un éloignement progressif de la vie économique. Comme je voulais que le golf reste un loisir, j'ai créé une nouvelle entreprise et j'accompagne les entrepreneurs (startups et PME) pour les aider à relever leurs défis et améliorer la performance de leur PME. Ce contact quotidien avec des entrepreneurs, souvent très jeunes et innovants, me permet d'être immergé dans le business d'aujourd'hui et de demain, et surtout de transmettre à ces entrepreneurs mes retours d'expérience qui leur sont précieux.
Alors oui, comme vous le dites dans votre article, "L’entrepreneuriat est addictif et un moteur qui ne s’éteint bien souvent qu’avec la mort physique ! ".
Bonne journée.
Joseph

Laisser un commentaire
Votre e-mail ne sera pas publié