Entrepreneuriat, un univers machiste ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale    07/03/14    0
Entrepreneuriat, un univers machiste ?

Observatoires, sites internet, concours et plans gouvernementaux destinés à l’entrepreneuriat féminin… autant d’outils tout spécialement conçus et dédiés aux femmes, laissant penser que l’égalité des sexes n’est pas encore acquise dans la sphère entrepreneuriale. Pourquoi les femmes sont moins nombreuses à créer ou reprendre des entreprises ? Focus sur les difficultés à se faire une place dans un univers largement dominé par la gente masculine.

Profil des femmes entrepreneurs

Aujourd’hui en France, seulement 30% des entrepreneurs sont des femmes, et la situation est sensiblement la même dans les pays de l’Union Européenne.

Les résultats d’une récente enquête menée par la Caisse d’Epargne permettent de faire ressortir un profil type de la femme entrepreneur. Agée d’une cinquantaine d’année, elle dirige une entreprise individuelle, principalement dans le domaine des services tels que le commerce et les activités scientifiques et techniques, et réalise un chiffre d’affaires moindre qu’une structure dirigée par un homme mais dont la croissance est plus importante.

Différences et difficultés liées à l’entrepreneuriat féminin

Cette même enquête, ainsi qu’une étude menée l’an dernier par le Centre d’Analyse Stratégique, révèlent les points communs et les différences de perceptions entre hommes et femmes, ainsi que les freins qui influent sur la décision de ces dernières de se lancer dans une création ou une reprise d’entreprise.

D’un point de vue général, hommes et femmes partagent une même vision globale de l’entrepreneuriat, mais leurs opinions diffèrent sur certains thèmes.

Concernant tout d’abord les entrepreneurs des deux sexes déjà installés, ceux-ci s’inquiètent, dans le contexte économique actuel, de potentielles difficultés de l’entreprise et de sa rentabilité, et de l’impact que cela peut avoir sur le budget familial, même si les femmes restent plus confiantes en l’avenir. En termes de développement, là encore les priorités sont identiques, mais les femmes accordent plus d’importance à valoriser la relation clients tandis que les hommes sont plus concentrés sur la conquête de nouveaux marchés. Enfin, elles sont plus préoccupées à se constituer une retraite et améliorer leur couverture sociale.

Concernant l’acte de création ou de reprise d’entreprises, les femmes ne perçoivent pas autant d’opportunités que leurs homologues masculins, mais ont aussi plus peur d’échouer dans leur projet et de ne pas avoir les capacités suffisantes pour réussir. Ensuite, elles auraient moins le goût du risque que les hommes. Enfin, elles rencontreraient plus de difficultés liées à l’installation de l’entreprise, mais également aux compétences et aux financements.

Concernant les préjugés à abattre, la maternité n’est pas vécue comme un obstacle à l’entrepreneuriat, mais bien au contraire comme une opportunité de pouvoir mieux concilier vie professionnelle et vie de famille, même si elle n’est pas la raison principale à l’installation.

Rompre les écarts entre hommes et femmes dans l’entrepreneuriat

Ainsi, les différences entre hommes et femmes dans le domaine de l’entrepreneuriat relèveraient donc plutôt de perceptions différentes entres les sexes que d’une forme de machisme avérée.

Conscient des enjeux que représente l’entrepreneuriat féminin pour l’économie, le Gouvernement, sous l’égide de sa Porte-parole et Ministre des Droits des Femmes Najat Vallaud Belkacem, a mis en œuvre un plan de développement en faveur de la création d’entreprises par des femmes, tenant compte de l’analyse et des recommandations des études précitées. 

Parmi les objectifs, il est prévu de mieux informer sur l’entrepreneuriat féminin, d’identifier des profils féminins représentatifs et de communiquer sur ces modèles de réussite, et de rassurer les femmes par l’accompagnement à la création et au développement. Pour se faire, plusieurs mesures sont mises en place, comme le site ellesentreprennent.fr lancé récemment, et le rapprochement des plateformes nationales d’aide à la création d’entreprises.

Donnez une note à cet article
d Vidéo
25 août 2014 6
À propos de l'auteur
L equipe Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale
Dynamique Entrepreneuriale
Articles similaires
0 commentaire

Pas de commentaire encore !

Vous pouvez être le premier à commenter cet article !

Laisser un commentaire
Votre e-mail ne sera pas publié