L’entrepreneure qui rend la lecture accessible aux dyslexiques

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     25/08/16    
entrepreneure rend lecture accessible dyslexiques

L’année dernière, Marion Berthaut a cofondé l’entreprise Mobidys. à 42 ans, la jeune femme entend faire du livre numérique un point d’appui pour aider les jeunes enfants dyslexiques à mieux s’intégrer socialement et scolairement.

Après l’obtention d’une maîtrise en sciences de gestion à Nantes, Marion Berthaut fait ses armes dans le conseil, avant de passer 11 ans en tant que manager opérationnel dans une importante PME du bassin Nantais. « Au fil des années, j’ai accumulé des cordes à mon arc, mais je ne savais pas très bien pourquoi je faisais tout cela » analyse-t-elle. « En 2014, lors du salon des entrepreneurs à Nantes, j’ai été marquée par le discours d’un intervenant qui disait : « Vous développez vos compétences, vous cumulez les expériences, mais pourquoi ? Pour qu’un jour, vous puissiez avoir les moyens de vos ambitions. Et bien, ce jour est venu. Cela a été le déclic. » Marion prend conscience que l’envie d’être utile prend une importance considérable dans sa vie. Et l’entrepreneuriat semblait un bon moyen d’y parvenir. 

En parallèle, elle échange avec Nathalie Chappey, orthophoniste. Cette dernière lui confie qu’elle reçoit en séance des enfants dyslexiques qui ont des difficultés d’apprentissage autour du langage. Pour les aider, Nathalie passe un temps considérable à adapter, découper, colorier manuellement des textes utilisés pendant ses séances. « Je lui ai proposé d’utiliser le numérique et nous avons convenu de travailler ensemble autour d’un livre entièrement paramétrable, véritable aide à la lecture pour les enfants dyslexiques » raconte Marion. 

Pendant l’été 2014, conscientes qu’un tel ouvrage demande de nombreuses fonctionnalités qu’elles ne peuvent pas développer seules, elles décident de se lancer dans une étude de faisabilité. Elles vérifient que le marché existe et Marion chiffre les besoins financiers de l’entreprise à 50 000 euros. « Nous avons présenté le dossier à Bpifrance qui nous a proposé de candidater à la bourse French Tech » dévoile la jeune femme. « Notre projet a été sélectionné en décembre 2014. »

Mi-2015, les deux femmes constatent que le marché est prêt à utiliser une telle technologie. Elles lancent un prototype de livre numérique 100 % accessible aux dyslexiques en se basant sur l’histoire d’Ali Baba et entament une campagne de crowdfunding, tout en créant la société « Mobidys » en parallèle. La campagne est un succès et le livre sort le 21 mars.

Récemment, les entrepreneures et leur troisième associé ont reçu 25 000 € grâce à l’appel à projets de La Fabrique Aviva. Une somme non négligeable qui devrait leur permettre de trouver des solutions pour que le livre soit lisible sur Android. « Il y a un vrai chantier à mener de ce point de vue » décrypte Marion. « Nous avons pour objectif de constituer un catalogue de 30 ouvrages, dont certains en anglais, en partenariat avec des maisons d’édition, dans les 3 ans à venir. » 

Nos tools !
Rejoignez un club d'entrepreneurs !
Rejoignez un club d'entrepreneurs !

Le Club Dynamique est un club 100% entrepreneurs basé sur une vision plus humaine du business. Nous sommes des générateurs et facilitateurs d'opportunités !

CLIQUEZ ICI
Donnez une note à cet article