L'Employee Advocacy : une stratégie de communication puissante pour votre marque ou entreprise ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     27/11/18    
employee advocacy strategie communication puissante marque entreprise

Avec l'émergence du numérique et l'immense pouvoir qu'exercent actuellement les réseaux sociaux, l'e-réputation est devenue en quelques années un élément capital pour l'image et la représentation d'une entreprise ou d'une marque. Tout en mettant en place une stratégie de marketing direct, qui consiste à s'adresser directement au consommateur ou en ayant recours à des influenceurs extérieurs comme des YouTubeurs ou des Instagramers, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à choisir l'Employee Advocacy. Cette nouvelle façon de communiquer qui consiste à encourager et inviter les salariés à prendre part à la promotion de l’entreprise via la publication de contenus sur le web, provoque des impacts considérables. Découvrez plusieurs raisons de mettre en place une stratégie d'employee advocacy pour promouvoir votre entreprise ou votre marque.

L'Employee Advocacy semble attirer autant les salariés que les clients. Selon l'agence digitale Jetpulp, 43 % des Français seraient prêts à diffuser des informations professionnelles s'ils pouvaient obtenir un supplément de rémunération ou s'appuyer sur un système de publication propre à l'entreprise. D'après une étude mondiale annuelle intitulée « Edelman's Trust Barometer »qui mesure la confiance accordée aux entreprises, aux gouvernements, aux ONG et aux médias, les acheteurs font confiance aux employés plutôt qu'au PDG, au porte-parole ou au département marketing, pour les aider dans leurs décisions d'achat. Conformément aux informations de Sociallymap, service en ligne qui propose une solution de diffusion de contenu sur les réseaux sociaux permettant de déployer un dispositif d'employee advocacy, un message publié par un salarié est perçu comme 82% plus crédible, que s’il était publié par une marque. Les publications des salariés obtiendraient également huit fois plus d'engagement, que ce soit au niveau des likes, des partages et des commentaires. Voici les raisons pour lesquelles la stratégie d'Employee Advocacy est un réel atout tant pour promouvoir sa marque ou son entreprise que pour renforcer les relations avec ses salariés.

Un atout pour la notoriété et la visibilité de l'entreprise

En proposant à ses salariés de devenir des ambassadeurs, l'entreprise ou la marque se voit offrir de nombreux avantages, notamment une augmentation de sa notoriété et sa visibilité sur les réseaux sociaux. Les salariés deviennent leurs meilleurs porte-parole, de par leur authenticité et leur transparence, ce que cherchent un certain nombre d'acheteurs en ligne aujourd'hui. Le message que l'entreprise veut faire partager est humanisé, car l'internaute n'est plus en face d'une entité abstraite mais d'un individu réel qui connaît les rouages de sa firme. L'entreprise aura également accès à une audience qu'elle n'a pas potentiellement cherché à attirer en premier lieu, ce qu'il lui évite de débourser beaucoup d'argent dans plusieurs campagnes marketing. Sociallymap démontre que l'audience est amplifiée grâce à l’Employee Advocacy, en proposant l'exemple d'une PME de 100 collaborateurs. Avec sa seule communauté présente sur ses pages et comptes professionnels comme Linkedin ou Facebook), celle-ci peut atteindre une audience de 4 326 personnes. En faisant de ses salariés des ambassadeurs, elle peut atteindre plus de 115 900 personnes, de par le partage qu'ils effectuent sur leurs propres réseaux sociaux, auprès de leurs proches et leurs contacts.

Une méthode également gagnante pour les salariés

La mise en place de l'employee advocacy ne profite pas qu'à l'entreprise ou à la marque, mais aussi aux salariés. Impliqués dans la stratégie en partageant des contenus faits par leur soin, ils développent leur propre réseau social et améliorent leur marketing personnel. Cette stratégie les rapproche de l'entreprise, car ils deviennent parties prenantes collectivement de la mise en lumière des valeurs et de la culture de celle-ci. La confiance accordée permet de valoriser le travail de tous et de renforcer leur fierté d'appartenir à la firme. Avec cela, les salariés auront davantage envie de rester à long terme dans l'entreprise plutôt que de s'aventurer vers la concurrence. Avec ce lien de confiance, les collaborateurs renforcent leur bien-être et leur qualité de vie au travail. Leur motivation est ainsi développée, moins de risque alors de les voir s'absenter du travail et plus de chance, de voir leur productivité augmenter à vue d'oeil. Avec les contenus qu'ils proposent, c'est aussi l'occasion de favoriser le recrutement, en attirant d'autres talents et candidats, qui se retrouveront dans l'ambiance et les valeurs de l'entreprise.

Ces entreprises qui pratiquent l'Employee Advocacy 

Aujourd'hui, plusieurs entreprises ont choisi cette stratégie de communication. Dell, la société américaine spécialisée dans la construction d'ordinateur est la toute première à avoir encouragé ses collaborateurs à créer eux-mêmes leur contenu et le partager sur les réseaux sociaux, en plus des services fournis par l'équipe de communication. Les salariés ont ainsi publié plus d'une centaine de milliers de contenus depuis le lancement du programme et ont généré plus d'une dizaine de milliers de clics vers le site Internet de l'entreprise. Electronic Arts, la société de développement de jeu vidéo, elle, a lancé son programme « EA Insiders » s'appuyant sur la gamification où chaque membre peut partager des contenus relatifs à son quotidien professionnel et être récompensé par des prix et autres cadeaux.

Pour mettre en place une stratégie d'Employee Advocacy efficace, il faut ainsi éviter de nombreuses erreurs et suivre quelques règles. Impliquer tous les collaborateurs ambassadeurs beaucoup trop vite et en même temps n'est pas une très bonne idée. La stratégie doit se fonder sur la base du volontariat et non être imposée. Certains salariés sont d'ailleurs plus à l'aise que d'autres sur les réseaux sociaux et  disposent d'une communauté beaucoup plus grande. Elle doit donc se faire petit à petit avec au début des profils plus experts pour installer le processus et ensuite, lorsque tout est mis en place intégrer plusieurs équipes volontaires. L'autre piège à éviter, c'est l'effet perroquet, c'est-à-dire que les collaborateurs diffusent au même instant, un contenu prêt à l’emploi, sur les mêmes réseaux sociaux. L'objectif de l'Employee Advocacy est de donner de la valeur via la voix des collaborateurs pour susciter un engagement. Le fait de voir un contenu identique dicter par l'entreprise ne fera qu'à agacer les internautes. La société doit donc définir avec ses salariés, les contenus cohérents en lien avec leurs personnalités. Elle ne doit pas trop contrôler leurs paroles, pour installer la confiance, mais elle se doit de les conseiller et de les accompagner.

Donnez une note à cet article