E-Commerce : France Barter, le marketplace BtoB rachète la startup Jacoop

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     03/07/18    
e commerce france barter marketplace btob rachete startup jacoop

Le commerce en ligne connaît une forte croissance en France en 2017, avec une hausse de 13 % selon la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance, organisation professionnelle représentative des acteurs du commerce électronique, ndlr). Le e-commerce BtoB représentera un quart des ventes en ligne d’ici 2020 selon la même source. Il désigne l'ensemble des activités commerciales réalisées entre plusieurs entreprises.

Ce marché est à dissocier des boutiques en ligne BtoC, qui unissent les entreprises et les consommateurs. Les entreprises sont de plus en plus nombreuse à se diriger vers le web et notamment les marketplaces pour réaliser leurs ventes professionnelles. L'avantage de ces plateformes reste qu’elle offre une visibilité plus grande, une navigation fluide et une concentration de l'offre. France Barter, marketplace BtoB français a décidé pour accélérer sa croissance et son réseau, de racheter la start-up Jacoop également spécialisée dans le business to business.

France Barter, une entreprise FinTech spécialisée dans les échanges B2B

Créée en septembre 2014 par Samuel Cohen et Samuel Bard, la start-up regroupe aujourd'hui 1200 entreprises en Île-de-France et en Rhône-Alpes. Elle a lancé une place de marché online qui propose aux TPE et PME un mode de commerce qui se base sur l'échange entre sociétés sans recours à leurs trésoreries. Pour être membre de cette marketplace, les sociétés doivent payer un abonnement annuel de 235 euros. France Barter ne prélève qu'une commission de 5 % sur les factures réalisées sur les transactions. Avec le « Barter » (troc en français, ndlr), les sociétés peuvent financer des achats importants en échange de la vente de leurs prestations ou leurs marchandises auprès des utilisateurs de la plateforme. Un large catalogue de services et produits est ainsi proposé comme de la création de webdesign sur-mesure, des conseils en assurances-risques d'entreprises ou l'organisation de séminaires et de salons. Pour faciliter les échanges, une unité de compte a été mise en place, « le Bart€r ». Un Bart€r équivaut à un euro. Celle-ci n'est pas une monnaie, mais représente les dettes et les créances sur les achats et les ventes entre les utilisateurs du réseau. Elle ne peut donc pas être convertie en euros. Pour garantir la confiance et la sécurité de ces opérations financières, la start-up a choisi un statut juridique celui de la coopérative impliquant chaque membre de la communauté, qui dispose  alors d'une part dans la SCIC (société coopérative d'intérêt collectif, ndlr). Au cas où une société membre est mise en liquidation et doit rembourser ses Barter un appel de garantie est lancé auprès des utilisateurs afin de couvrir cette dette. La startup a ouvert 2 bureaux en province en Savoie et Bretagne et attire de nombreux partenaires comme les banques Crédit Coopératif et Caisse d’Epargne Rhône Alpes.

Un rachat de la start-up Jacoop pour être plus puissant sur le marché

France Barter a annoncé le 27 juin dernier, le rachat da la start-up Jacoop, qui surfe également sur le marché BtoB en ligne. Lancée en 2015 par Guillaume Tétart, Romain Lapray et Cyril Maubé, Jacoop dispose d'une communauté de 1600 entreprises. Son objectif : permettre aux entrepreneurs de développer leur business en accédant à des prestations à moindre coût, tout en acquérant une meilleure visibilité. Elle propose alors huit prestations comme le référencement Google SEO, la création d'un site web ou d'un logo ainsi que la gestion des réseaux sociaux. L’inscription, la réception d’offres et les demandes de coopérations sont gratuites. Pour acheter une prestation, la plateforme fonctionne selon un système de ticket. Lors de leur inscription, chaque entreprise bénéficie de 10 tickets offerts, soit 49€. La société exprime sa demande sur la plateforme en dépensant environ quatre tickets. La réclamation est ensuite présentée auprès des entreprises du secteur concerné. L'entrepreneur reçoit alors des propositions spécifiques à sa demande selon les firmes intéressées. Pour récupérer les coordonnées de son futur prestataire, il doit utiliser plusieurs tickets dont le nombre varie en fonction de la difficulté de la demande. Ce rachat de Jacoop va permettre France Barter d’accélérer son développement et de faire venir de nouveaux utilisateurs. Les deux entreprises aux visions et aux valeurs communes vont pouvoir proposer des outils digitaux de mise en réseau afin de venir en aide aux entreprises pour se développer en trouvant des opportunités business.

Donnez une note à cet article