A la découverte du CFD Trading

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale    04/08/17    0
decouverte cfd trading

Les contrats sur la différence (contract for difference en anglais) correspondent à une forme de trading qui s’applique pour désigner des produits à effet de levier. Il s’appuie sur la différence de cours d'un actif entre le moment où vous ouvrez une position et celui où vous clôturez.

En d’autres termes, il s’agit pour vous d’anticiper la valeur d'un actif dans le futur et de prendre position sur sa hausse ou sur sa baisse. Si les CFD proposent des rendements très intéressants, les pertes potentielles sont à prendre en compte puisqu’elles peuvent excéder vos dépôts. Il est donc fortement conseillé d’avoir une excellente maitrise de la gestion du risque avant de vous lancer dans ce type de produits. A l’heure actuelle une baisse des frais de courtage, liée à la forte concurrence des courtiers en ligne, en fait une technique qui peut se révéler intéressante mais, rappelons-le, risquée. Vous lancer à l’aveuglette représente un risque inutile, pouvant entrainer la perte de votre capital souvent durement épargné.

Un CFD ou un contrat sur la différence, quels en sont tenants et les aboutissants ?

Le CFD surfe ou spécule sur la hausse ou la baisse des cours de marchés financiers (ou produits) internationaux affichant une forte volatilité tels que actions, indices, matières premières, devises et obligations… Il s’agit d’un contrat entre un client (particulier ou entreprise) et un courtier/banquier mais qui n’oblige pas le client à être propriétaire de l’action comme c’est le cas pour les actions traditionnelles.

Les CFD sont des produits sur marge. En conséquence, vous pouvez ne déposer qu’un pourcentage, même minime, de la valeur totale de la transaction pour ouvrir une position. Ce trading sur marge a pour corollaire l’augmentation de vos gains potentiels, mais a contrario une possible augmentation de vos pertes car elles se sont fondées sur la valeur totale de la position, vous pouvez donc perdre plus que le capital investi.

Il faut savoir que le risque de perte se révèle élevé si l’on a fait le mauvais choix de miser sur la baisse d’une action alors que celle-ci monte. Mais le plus grave, demeure que cette perte peut même dépasser l’investissement initial en raison des appels de marge. Aussi, les intermédiaires préconisent l’utilisation des ordres «stop garantis» même s’ils coûtent plus cher. Il convient toutefois de surveiller fréquemment l’évolution de ses positions et faire appel à des courtiers spécialisés tels que IG n’est pas un luxe.

Les obligations du courtier

L'effet de levier permet aux traders d'investir plus que ce qu'ils ne possèdent réellement sur leur compte. Chez tous les courtiers régulés en France, on retrouve l’avertissement suivant: « Le service d'exécution d'ordres sur CFD présente un risque élevé et peut aboutir à des pertes excédant votre investissement initial. La négociation sur CFD ne convient pas à tout type de client. Veuillez-vous assurer que vous avez pris pleinement conscience des risques inhérents à ce type d'opérations. »

La création d’un compte spécifique.

Si vous souhaitez utiliser cette technique, sachez que pour accéder aux CFD, il vous faut ouvrir un compte spécifique chez l’un des émetteurs spécialisés tels que Igm Markets, X Trade Broker, Cmc Markets, Saxo Banque ou bien chez les courtiers en ligne tels que Fortuneo, Bourse Direct, Financeli, Cortal Consors B, Capitalb… qui en sont partenaires et utilisent leurs plateformes technologiques. Chacun gère toutefois ses tarifs et ses conditions en termes de surface financière de l’investisseur.

Un impératif : connaitre le service clientèle des courtiers et des banques

L’excellence de l’assistance clientèle reste une condition indispensable pour la sécurité. Il faut pouvoir les joindre et obtenir l’aide adéquate au moment où l’on en a besoin. Certaines sociétés offrent un service clientèle 24/7 qui permet de contacter le courtier soit par chat soit par téléphone.

Quels sont les coûts associés au trading de CFD ?

Le spread : spread correspond à la différence entre le cours à l’achat et le cours à la vente.

Les frais de financement : à la fin de chaque journée de trading (17h00 heure de New-York), toute position détenue sur le compte pourrait se voir assujettie à un frais appelé « frais de financement », qui peut se révéler positif ou négatif.

Les frais d’accès aux données de marchés : pour connaitre les données de cours pour les CFD actions, vous devez activer les données de marchés correspondantes, pour lesquelles un frais est prélevé.

Attention ! L’utilisation de l’effet de levier n'est pas gratuite si la position dépasse une durée supérieure à une journée. A chaque journée supplémentaire, il faut s'acquitter d'intérêts. En conséquence, il demeure indispensable de connaître les taux qu’applique l'intermédiaire financier afin de bien cerner coût réel d'une telle opération. Prenez en compte que vous devez rembourser toutes les sommes engagées même si vous réalisez une perte. Engagez-vous avec beaucoup de prudence.

Donnez une note à cet article
d Vidéo
25 août 2014 6
À propos de l'auteur
Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale
Dynamique Entrepreneuriale
Articles similaires