Créer le buzz : pas si simple…

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     30/04/14    
Creer le buzz : pas si simple

Quand on voit à quel point de simples vidéos tournées sans moyens arrivent à cartonner sur le web, faire le buzz à notre époque semble à portée de main. Il faut trouver une bonne idée, bien orchestrer sa mise en place et organiser le relais de l’information dans les médias.

Un buzz tous frais payés !

Les fondateurs de Kidioui, ont réussi à augmenter d’un coup la popularité de leur site Internet, et ce à deux reprises, en lançant lors des étés 2011 et 2012 l’opération « Kidioui paye vos amendes ». Une formule choc qui a retenu l’attention des internautes mais aussi des blogueurs et journalistes qui ont massivement relayé l’information. En peu de temps, le site Internet de mise en relation d’acheteurs de voitures neuves avec des professionnels de l’automobile a assis sa popularité, augmenté le trafic sur son site Internet et son chiffre d’affaires… en dépensant moins de 5  000 euros en tout ! Le principe de l’opération était simple mais terriblement efficace pour faire connaître la marque : les personnes souhaitant se faire rembourser devaient poster, sur un site dédié à l’opération, une photo d’eux avec leur amende avant de lancer un appel aux votes parmi leurs amis via les réseaux sociaux. Chaque vote ainsi obtenu comptait pour un euro remboursé par le site Internet. Un moyen très efficace de faire du site LE trend topic sur Facebook et Twitter !

Il buzz sur 2300 km !

Un jeune entrepreneur français, fondateur du site Internet Lovely Meal, a décidé cet été de faire un tour de France à vélo pour lancer son entreprise. L’opération lui a été doublement bénéfique : il a pu se constituer une base d’adresses de particuliers acceptant d’être référencés par son site Internet comme des hôtes chez qui les voyageurs peuvent s’inviter à partager un repas, mais il a également pu faire le buzz autour de son défi complètement fou. L’entrepreneur avait pris soin de créer un blog dans lequel il relatait chaque jour ses aventures. Résultat : 2 300 km parcourus en 32 étapes, en suivant le même parcours que celui défini pour le 100e Tour de France qui a eu lieu cette année… et une belle notoriété pour son entreprise !

Un buzz scandaleux

En 2009, le site Internet Mailorama crée l’émeute à Paris après avoir annoncé une distribution de billets de banque de 5 à 500 euros à la population. L’entreprise avait fait les choses légalement : une autorisation de la préfecture avait été délivrée. Mais le jour J, la foule s’avère beaucoup plus impressionnante que prévu. La préfecture décide donc d’annuler au dernier moment l’opération qui dégénère vite. La foule lance des projectiles, casse des voitures, attaque des journalistes… L’évènement est massivement relayé dans les journaux télé de 20h et dans la presse. Le nom de l’entreprise est bien sûr cité de nombreuses fois, et l’irresponsabilité des dirigeants est pointée du doigt par les journalistes. Le bad buzz est total ! Sauf que le site Internet y a gagné une excellente notoriété et a augmenté par la suite son audience ! Pas si bad le buzz ! l