Comment savoir que vous faites une erreur de jugement ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     15/05/16    
comment savoir faites erreur jugement

Entreprendre c’est bien souvent évaluer une situation, juger une opportunité et finalement décider. Si certaines décisions s’imposent à elles-mêmes, d’autres sont plus cornéliennes. L’erreur de jugement est d’autant plus possible qu’il s’agit fréquemment de décider vite, voire de se positionner à l’instant ! Ceci fait, face au doute, comment savoir si vous faîtes une erreur de jugement ? Quelques conseils pour jauger votre appréciation et agir en conséquence !

Une problématique au cœur de l'entrepreneuriat

Sachez au préalable que vos doutes sont naturels et au cœur de l'entrepreneuriat. Depuis Richard Cantillon au XVIIIème siècle, les économistes cherchent à hiérarchiser les qualités de l’entrepreneur. Si pour Knight, l’entrepreneur naît preneur de risques, Say définit, lui, l’entrepreneur par son jugement et Kirzner par sa vigilance. On le voit, la capacité de jugement est probablement tout autant au centre de la logique entrepreneuriale que la capacité d’innovation. Néanmoins, soumettre à la question sa capacité de jugement est une caractéristique de l’entrepreneur avisé qui sait faire preuve d’humilité face à un doute éventuel.

L’autocritique

Soyez exigeant avec vous-même et obligez-vous à l’autocritique. Procéder avec le maximum d’objectivité possible à un véritable examen de conscience. Prenez le temps de revenir sur tous les tenants et aboutissants du dossier. Analysez les éléments qui ont forgé votre jugement et éprouvez-les ! Qu’implique votre choix et quelles sont les autres options ? Cette introspection à froid devrait soit renforcer votre jugement initial soit le modifier grâce à la perception sous d’autres angles de la problématique qui vous taraude.

Le conseil

Dans votre aventure entrepreneuriale, vous n'êtes que très rarement isolé. Que vous œuvriez en incubateur, avec l’aide d’un tuteur associatif ou avec des associés, vous trouverez toujours quelqu’un pour vous écouter et vous conseiller. Il s’agit de soumettre le même problème à des rouages cérébraux différents. Une bonne manière de détecter une faiblesse dans votre analyse.

Le brainstorming

Même si en tant qu’entrepreneur et dirigeant vous restez décideur en dernier recours, rien ne vous empêche de convoquer à votre secours la matière grise de votre entreprise. Organisez, sans états d’âmes, une séance de brainstorming sur la question qui vous préoccupe. Tous les avis sont bons à entendre et vous multipliez par autant de personnes présentes les chances de détecter une erreur ou de confirmer la pertinence d’un jugement.

Un support de réflexion, le diagramme d’Ichikawa

Initialement créé pour diminuer ou supprimer un problème de qualité, cette méthode peut être utilisée pour déterminer les causes et les conséquences d’une décision. Un excellent support, notamment en séance de brainstorming pour ne rien oublier. Cette représentation graphique en arête de poisson matérialise en effet la problématique. Elle permet de la décomposer selon plusieurs dimensions et fournit ainsi outil de dialogue de qualité.

Une erreur est rarement mortelle. Persister dans l’erreur peut assurément l’être ! Face ce qui semble s’apparenter à une erreur de jugement, n’hésitez pas à reconnaitre celle-ci et à revenir en arrière ou à en corriger les effets néfastes. Dans ce cas ne vous flagellez pas trop ! L’erreur est humaine, elle forge l’expérience et les succès de demain !

Donnez une note à cet article