Comment recruter la bonne personne ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     26/07/19    
comment recruter bonne personne

Trouver la perle rare, la bonne personne pour assurer les missions attribuées à un poste vacant n’est pas facile pour une entreprise. Étant donné la pluralité des candidats qui y postulent, le recruteur peut avoir des difficultés à trancher sur la personne idéale qui mérite d’occuper le poste. Ces quelques critères permettent de déterminer si le candidat correspond parfaitement au profil recherché par l’entreprise. 

Avant tout, quel que soit le poste, il est impératif d’établir une description précise du poste à pourvoir. Celle-ci doit vous permettre de sélectionner la ou le canditat(e) mais doit tenir compte des évolutions de votre entreprise et donc envisager le court terme, le moyen terme et le long terme. Si vous ne prévoyez pas l’avenir, vous serez confronté à plus ou moins longue échéance à devoir à nouveau embaucher.

Cette description de poste doit tenir compte de l’équipe à intégrer et donc de la capacité de la personne à être une personne fédératrice de cohésion. Il faut donc bien connaitre l’équipe pour ne pas choisir une personne qu’elle rejettera et qui sera source de difficultés ou de divisions. Dans le cas d’une start up, il s’agit toujours de voir la capacité de la personne à travailler seul, à prendre des initiatives et à effectuer des taches diverses et donc d’être polyvalente : rien ne doit être omis.

Les critères suivants ne sont pas à classer en croissance ou décroissance mais selon les besoins du poste.

Critère 1 : La capacité et la compétence

La capacité et la compétence constituent les premiers critères de présélection permettant au recruteur de trier les candidats susceptibles d’occuper le poste proposé par l’entreprise. Le candidat doit maîtriser le domaine dans lequel il va exercer son activité s’il souhaite occuper le poste et assurer les missions y afférentes. Cette compétence se traduit par la disposition de diplômes ou de certificats justifiant ses parcours scolaires, estudiantins ou de formation professionnelle. Pour garantir l’efficacité et la fiabilité de la nouvelle recrue, les études ou les formations qu'elle a suivies doivent répondre aux attentes du poste. 

Critère 2 : Le savoir-faire

La possession de diplômes et de certificats ne suffit pas à prouver que le candidat peut assurer les missions attribuées au poste. Il doit disposer d’un savoir-faire incontestable. Pour qu’il puisse faire ses preuves, l’entreprise peut lui accorder quelques jours ou quelques semaines pendant lesquels il va occuper le poste. Pendant ces périodes d’essai, l’entreprise peut l’évaluer et déterminer le degré de son savoir-faire par rapport à ses compétences. Il faut préciser que le savoir-faire ne s’acquiert pas forcément au cours des formations ou des études universitaires. Il peut représenter l’agilité et l’intelligence qui constituent des caractères innés chez un candidat.

Critère 3 : L’expérience

Lors d’un recrutement, les candidats dotés de plusieurs années d’expérience disposent d’un atout particulier. La majorité des entreprises exigent des candidats expérimentés qui seront surement plus productifs et plus rentables. Cela n’empêche que les nouveaux diplômés et les nouveaux sortants d’une formation professionnalisant peuvent assurer des travaux irréprochables. Afin d’éviter de passer à côté de la perle rare, le recruteur ne doit en aucune manière les négliger et leur laisser l’opportunité de faire leurs preuves. Avec quelques formations et initiations à la vie professionnelle, certains d’entre eux peuvent surpasser les candidats expérimentés.

Critère 4 : Les qualités personnelles

Les qualités personnelles constituent un élément fondamental pour un candidat. Elles sont déterminantes pour le recruteur. Les compétences, le savoir-faire et l’expérience ne suffisent pas à garantir que le candidat puisse assurer ses missions impeccablement. L’intégrité, l’engagement, la responsabilité, l’honnêteté, le dynamisme, la persévérance, l’esprit d’équipe s’imposent. Si les missions liées au poste obligent le candidat à se mettre en contact avec le public ou les clients, comme le cas des standardistes ou des commerciaux, il doit disposer d’une aisance relationnelle et d’un sens de l’accueil très développé. 

Critère 5 : Son intérêt pour l’entreprise

Le recruteur peut se réjouir lorsqu’il arrive à dénicher un candidat disposant d’une compétence, d’un savoir-faire, d’une expérience et des qualités personnelles irréprochables. Le candidat idéal possède toutes ces caractéristiques, et manifeste un intérêt particulier pour l’entreprise et ses activités. Au cours de l’entretien d’embauche, le recruteur doit demander au candidat les raisons qui l’ont poussé à postuler pour ce poste. Pour aller plus loin, il peut lui demander quelques renseignements concernant l’entreprise telle que les activités qu’elle pratique et les objectifs généraux qu’elle se fixe d’atteindre.

Donnez une note à cet article