Comment optimiser son étude de marché ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale    01/05/17    0
comment optimiser etude marche

L’étude de marché représente une étape cruciale mais souvent négligée par certains entrepreneurs sans doute trop pressés. Ce processus, jugé souvent chronophage, sert notamment à déterminer si un concept est susceptible de rencontrer le succès mais aussi à mieux connaître sa cible. Pour ne pas être tenté de sauter cette étape fondamentale, des moyens existent afin d’accélérer votre étude de marché sans perdre en qualité.

Plusieurs façons de mener son étude de marché

Cette étape se pose comme une première partie de la construction d’un business plan mais, de par son fonctionnement, ne sert pas uniquement à déterminer si un concept est susceptible de rapporter de l’argent. Il existe trois manières de conduire une étude de marché. La première,Do-it-yourself, consiste à effectuer seul les recherches nécessaires. Cette méthode ne demande pas nécessairement beaucoup de temps ni d’argent mais ses résultats ne sont pas toujours exhaustifs. La méthode Blitz, quant à elle, renvoie à utiliser des plateformes internet comme AdoctA, qui fournissent de précieuses aides pour mieux appréhender un marché. Enfin, une méthode traditionnelle réclame un budget plus ou moins conséquent, en fonction de si elle comprend des tests, mais propose des résultats extrêmement fiables. Ce mode d’analyse présente toutefois un inconvénient que bon nombre d’entrepreneurs redoutent : il nécessite beaucoup de temps. 

Un procédé chronométrable et indispensable

Les entreprises « Fortune 2000 » (classement Forbes des 2000 sociétés par actions les plus importantes, ndlr) consacrent seulement 11% de leur temps à l’analyse de leurs clients, d’après une étude publiée dans la Harvard Business Review.Cette analyse permet pourtant d’en gagner au final, en définissant plus précisément les attentes d’une cible. Il convient donc de ne pas la bâcler, à moins de disposer des fonds nécessaires et risquer de tester directement son produit/service sur le marché. Une idée peut s’avérer brillante mais la probabilité qu’elle se solde par un échec s’avère d’autant plus forte si elle constitue déjà la base du concept de dizaines d’entreprises. En ce sens, la phase d’information sur le secteur visé reste primordiale et ne peut être prise à la légère, sous peine de mal évaluer les risques ou les attentes du public. Plus une entreprise met de temps à démarrer, plus il lui sera difficile de décoller. Pour éviter de rater cette ascension, une approche « fait maison » Do-it-yourself ou Blitz permet d’effectuer ces recherches rapidement sans pour autant négliger des détails.

Recherche documentaire et questionnements phares

Les recherches induites par l’analyse des clients constituent la phase la plus chronophage de l’étude de marché et rebutent la majorité des entrepreneurs, qui préfèrent consacrer ce temps à d’autres tâches. La recherche documentaire demeure inévitable et permet de savoir si une idée est déjà traitée par d’autres mais aussi de mieux comprendre le fonctionnement du public cible.Dans le cadre d’une approche Do-It-yourself, ces recherches sont confiées à une personne ou à une équipe et il s’avère possible, par exemple, de se référer aux bases de données professionnelles comme Xerfi, qui mène des études sur les secteurs économiques et les entreprises. La presse spécialisée et les articles web concernant le domaine du projet constituent également de bons indicateurs et fournissent des indices indispensables. Afin de ne pas vous éparpiller, établissez quelques questions pratiques sur le marché, sa taille, son taux de croissance, sa clientèle, sa rentabilité. Allez voir du côté de la concurrence, cherchez des noms d’adversaires directs ou indirects, le montant de leur chiffre d’affaires, leurs différences, leurs points forts, leurs points faibles. Renseignez-vous également sur les modes de fourniture et de distribution dont vous disposez : quel prix ces services indispensables demandent-ils ? Autant de questions auxquelles il importe de connaître personnellement les réponses pour éviter tout impair, ces éléments devant rentrer en compte dans chaque prise de décision. De son côté, la méthode Blitz propose des outils informatiques qui répondent à vos questions suite à cette première analyse.

Mener son étude de marché avec Blitz

Cette approche consiste à faire appel à une plateforme type AdoctA, qui conçoit et envoie des questionnaires en ligne à des clients/prospects établis au préalable par l’entreprise. Les porteurs de projet restent totalement autonomes pour définir leur cible et l’adressent soit par un questionnaire d’étude, soit par une invitation à un focus group (on-line ou off-line). La plateforme s’occupe ensuite de recruter les cibles correspondantes et de collecter leurs réponses en un minimum de temps. Cette méthode délivre des résultats concentrés sur une problématique particulière, non dans le cadre de grandes études de marché. Elle permet de répondre rapidement à des questions tout au long du process de création de l’entreprise. Cette technique ne propose ainsi pas d’étude générale, simplement des réponses ciblées et constitue un outil plus qu’une réelle méthode d’étude de marché en tant que tel. Ceci dit, les plateformes type AdoctA permettent de gagner un temps considérable et tous les domaines de l’entreprise peuvent être abordés, depuis les fonctionnalités d’un produit proposé jusqu’au discours marketing à donner pour le présenter. 

Les autres aides pour réaliser cette analyse

L’approche Blitz et les plateformes de questionnaires en ligne ne constituent pas le seul service mis à disposition pour vous aider à réaliser rapidement votre étude de marché. Des sociétés spécialisées dans ce domaine existent, bien que jugées souvent trop chères par de nombreux porteurs de projet. Les organismes consulaires proposent, eux aussi,des aides. Des études effectuées sur certains marchés précis sont menées par des Chambres de Commerce et de l’Industrie (CCI) ou par des Chambres des Métiers. Ces structures réalisent des analyses sur des sujets précis tout en restant généralistes.À titre d’exemple, la CCI Marseille Provence propose une étude basée sur les opportunités pour le secteur de la e-santé en région PACA. Cette étude confère des chiffres clés mais ne cite pas précisément d’usage de médicaments. Un type d’analyse qui peut nécessiter des recherches complémentaires, notamment auprès d’Observatoires du Commerce et de la Consommation mis en places par certaines CCI. Les établissements de l’enseignement supérieur présentent également des associations d’étudiants disposées à réaliser des études de marché. Pour un coût compris entre 250 et 300 euros, les résultats produits peuvent se révéler excellents si les étudiants concernés se montrent suffisamment opérationnels.

Donnez une note à cet article
d Vidéo
14 novembre 2014 6
À propos de l'auteur
Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale
Dynamique Entrepreneuriale
Articles similaires