Cinq entrepreneurs qui ont réussi sans avoir le BAC

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     28/03/16    
cinq entrepreneurs reussi sans avoir bac

Aujourd’hui presque obsolète tant le niveau d’études a augmenté au fil des années, le Bac reste pourtant le précieux sésame d’accès aux études supérieures et aux grandes écoles. Pourtant quelques entrepreneurs à succès ont réussi à s’imposer et même à faire fortune sans ce diplôme. Quels sont ces 5 entrepreneurs au parcours atypique qui ont su créer leur entreprise et la faire prospérer ?

François Pinault le milliardaire

François Pinault est né en 1936 et a abandonné ses études dès la classe de seconde, ce qui ne l’a pas empêché de créer ensuite le groupe de distribution éponyme en 1963. C’est à coup de fusions et acquisitions que son groupe rachète de grandes enseignes, en particulier celles du Printemps et de La Redoute, puis La Fnac par la suite. Le Point et Conforama ne tardent pas à tomber dans son escarcelle et aujourd’hui le groupe Kering de François Pinault est valorisé à la bourse de Paris près de 20 milliards d’euros.

Gérard Mulliez l’autodidacte

Gérard Mulliez est né en 1931 et est issu de l’univers entrepreneurial car son père était le fondateur de la société Phildar. Il se met à pied d’œuvre et travaille au sein de l’entreprise paternelle dès sa majorité après avoir échoué au Bac. Après une blessure celui-ci gravit les échelons peu à peu à force de persévérance et de pugnacité. C’est alors à l’âge de 30 ans que cet autodidacte ouvre à Roubaix son premier magasin Auchan, qui par la suite rencontrera un succès notable. Comme preuve de sa réussite Gérard Mulliez se place aujourd’hui au 1er rang des fortunes professionnelles françaises avec un revenu estimé à 37,88 milliards d’euros en 2014.

Yves Rocher et sa créativité

Né en 1930, Yves Rocher est le fondateur du groupe éponyme et s’avère aussi un parfait autodidacte. Celui-ci a en effet fondé son entreprise devenue aujourd’hui multinationale sans être titulaire du Bac, après avoir été contraint de stopper sa scolarité à seulement 14 ans à la suite du décès de son père. Il est alors forcé de subvenir aux besoins de sa famille et travaille en parallèle à la fabrication d’une pommade homéostatique qu’il vend en recourant aux petites annonces. C’est en 1959 qu’Yves Rocher crée la célèbre entreprise de cosmétiques qui rencontre encore actuellement un succès retentissant.

Jean-Claude Decaux le leader mondial du mobilier urbain

Jean-Claude Decaux est né en 1937 et est à l’initiative du fleuron actuel de l’industrie JCDecaux. Parfait autodidacte, l’industriel fonde sa société en 1955 sans même avoir le Bac en poche. Celle-ci se destine d’abord à l’affichage, et l’entreprise ne rencontrant pas un franc succès Jean-Claude Decaux décide alors de se spécialiser dans le mobilier urbain. Il invente ainsi en 1964 le concept de l’Abribus puis crée par la suite les panneaux lumineux à caractère informatif. Le groupe JCDecaux est aujourd’hui leader mondial du mobilier urbain et son fondateur est à la tête d’une fortune personnelle estimée en 2014 à près de 4,6 milliards d’euros.

Serge Papin la réussite à la française

Serge Papin est né en 1955 et est aujourd’hui le PDG de la chaîne Système U depuis 2005. Exclu du pensionnat dès la fin du collège, celui-ci suit ensuite quelque temps des études de comptabilité avant d’abandonner. Ce dernier débute alors sa carrière en intégrant une centrale d’achat du groupe Unico pour y gravir les échelons jusqu’à en créer le service communication. Serge Papin prend ensuite la tête du magasin Super U de Châtonnay, qu’il rachète par la suite. Ce dernier entame alors son irrésistible ascension vers la tête du groupe Système U en devenant PDG.

Donnez une note à cet article