La check-list à afficher si vous ne voulez rien oublier quand vous lancez une boite

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     07/04/16    
check list afficher vous voulez rien oublier quand lancez boite

Vous allez bientôt ouvrir votre business, mais vous craignez d’oublier une démarche importante ou une formalité ? Préparer une checklist constitue un moyen par excellence d’éviter ce problème.

Les démarches à noter

• Justifier une adresse professionnelle :
Avant d’entreprendre les étapes pour la concrétisation de votre projet, il vous faudra détenir une adresse professionnelle pour obtenir l’immatriculation du Registre de commerce (RCS), du Répertoire des métiers ou de l'Urssaf. Vous pouvez opérer à partir de votre domicile ou louer un local extérieur. 

• Trouver une raison sociale attractive
Elle doit refléter votre domaine d’activité, mais aussi votre personnalité. 

• Immatriculer votre entreprise
Une recherche au Registre du commerce vous permettra de vérifier si cette dénomination sociale existe déjà. S’il s’agit d’une activité artisanale, vous devrez vous inscrire au Répertoire des métiers ; pour une activité commerciale, adressez-vous au Centre de formalités des entreprises (CFE); l’immatriculation doit être effectuée à l’Urssaf pour une activité libérale. 

• Faire publier la création de votre entreprise
Pour officialiser le lancement de votre boîte ou de votre société, il faudra publier une annonce dans le Bulletin officiel des annonces civiles et commerciales.

• Aviser la Poste de l’ouverture de votre entreprise fait aussi partie des formalités incontournables

• Ouvrir un compte professionnel dans une banque s’avère essentiel pour les transactions financières de votre commerce

• Procéder à la souscription d’une assurance professionnelle

• Remplir un formulaire d’adhésion à un centre de Médecine du travail, si vous comptez engager des employés, 

• Trois mois après l'inscription de votre entreprise, adhérez à une caisse de retraite.

Les dépenses à prévoir

Pour la création d’une entreprise commerciale, vous aurez à débourser les sommes suivantes :
• 42,12 euros pour l’inscription au Registre du commerce
• 31,20 euros s’il s’agit d’une entreprise individuelle
• 185 euros (le montant varie selon les départements) pour inscrire un commerce artisanal au Répertoire des métiers
• Par ailleurs, l’inscription à l’Urssaf est gratuite pour les professions libérales.
Pour la création d’une société, d'autre frais s'ajoutent :
• 190 euros pour la publication dans un journal d’annonces légales.

Note : si votre business relève du secteur artisanal, vous devrez détenir le ou les diplômes exigés dans la profession déclarée. Sinon, il vous faudra compléter un stage de gestion (environ 250 euros).

La réalisation de votre projet

Il ne vous reste plus qu'à effectuer les analyses suivantes :

• Une étude de marché : une étape nécessaire pour bien connaître l’état actuel du marché dans lequel s’inscrit votre entreprise. Cette analyse inclut également le choix de l’emplacement (rue, quartier, édifice) de votre boîte et l’identification de la concurrence. 

• Un plan d’affaires : ce document doit refléter votre structure organisationnelle et votre mode de fonctionnement.

• Une stratégie marketing : opération qui consiste à planifier de quelle façon vous comptez faire évoluer votre business ; ce qui inclut la prévision des frais d’opération et la rentabilité possible de votre activité. 

Plusieurs nouveaux entrepreneurs effectuent eux-mêmes ces trois études (ce qui s’avère plus économique), mais d’autres préfèrent s’adresser à des experts initiés à ces pratiques.

Comme vous pouvez le constater,une checklist à jour s'avérera un outil précieux pour vous procurer la tranquillité d'esprit dans votre rôle d'entrepreneur.

Donnez une note à cet article