Ces campagnes publicitaires qui tournent au « bad buzz »

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     12/11/17    
campagnes publicitaires tournent bad buzz

La publicité se révèle être un excellent moyen de communication pour les entreprises. Cette dernière marque les esprits, met en avant les produits et tente de valoriser la marque auprès des clients. Elle demeure le moyen majeur employé par les grandes entreprises. Mais certaines campagnes publicitaires n’ont pas eu les retombées escomptées par les marques. Voici des exemples de publicité qui ont tourné au « bad buzz ».

Dove, une publicité jugée discriminante

Début octobre dernier, la marque de produits cosmétiques Dove agitait la toile avec sa nouvelle publicité pour un de ses gels douche. Pour cause, une petite vidéo publicitaire publiée sur la page Facebook de la marque aux Etats-Unis, où l’on peut voir une femme noire enlever un t-shirt marron pour se transformer en une femme blanche et rousse qui enlève une nouvelle fois son t-shirt pour devenir une femme brune à la peau mate. Si l’objectif premier était de promouvoir un produit qui s’adapte à la diversité ethnique des clientes, le message n’aura pas été reçu de cette manière par les internautes. En cause ? Une version allégée de la publicité où on ne voit que la femme noire se transformant en femme blanche et de mauvaises indications. On peut lire de nombreux avis critiquant la marque « C'est vraiment honteux ! Quand les marques apprendront à respecter la peau noire ? Pour #dove c'est pas pour maintenant on dirait ! » ou encore « Donc, les personnes noires sont sales en fait ? C'est devenu tendance ce manque de respect vis-à-vis des Noirs. Écoeurée !! #boycott#dove ». Un bad buzz dont la marque se serait bien passée lorsqu’on sait qu’elle avait déjà  créée la polémique à travers d’autres campagnes publicitaires.

Gifi, une réelle idée de génie ?

L’été 2017 pouvait s’avérer porteur pour la marque de distribution qui souhaite mettre en avant ses jacuzzis. Elle décide de faire appel au présentateur Benjamin Castaldi et à la candidate de téléréalité Loanna. Cette dernière avait à l’époque de l’émission « Loft Story », fait un énorme buzz pour sa baignade des plus torrides avec un ex-candidat dans le jacuzzi du Loft. La marque Gifi produit un spot qui met en scène Benjamin Castaldi demandant à Loana de rentrer dans le jacuzzi, une fois que cette dernière y trempe un pied, elle se transforme en jeune femme blonde et mince arborant un décolleté. Une séquence révoltante pour les internautes qui la qualifie de sexiste et grossophobe. Les commentaires fusent « Sexisme, grossophobie et vulgarité pour la pub de Gifi, Comment est-ce encore possible ? » ou encore  « La publicité de Benjamin Castaldi et Loana pour Gifi est d'une violence qui me laisse sans voix ». Pour le grand public la publicité humilie Loanna en insinuant qu’elle serait plus attirante avec des années et kilos en moins. Un faux pas à ne plus reproduire pour la marque.

Ikea embarrasse la Chine

La marque suédoise d’immobilier a conquis à de nombreuses reprises le cœur des français mais le mois dernier, celui de leurs consommateurs chinois leur à tourner le dos… La marque met en scène dans un de ses spots publicitaires une jeune femme qui dîne chez ses parents. Cette dernière se retourne vers sa mère et dit « Maman », elle  lui répond « Ne m'appelle pas maman si tu ne peux pas ramener un petit ami à la maison ». A cet instant, un jeune homme sonne à la porte avec un bouquet de fleurs. Les parents ravis, le font rentrer chez eux et décident pour l’impressionner de mettre en avant leurs produits Ikea. Un spot publicitaire qui dérange en Chine, où le fait de rester célibataire après 27 ans pour une femme demeure mal vu. Appelées les « leftovers women » (les femmes qui restent), elles ont tendance à subir des pressions de la part de leur famille pour se marier. Le public chinois a perçu Ikea qui encourageait cette tradition embarrassante. « C'est discriminant contre les femmes célibataires. Pas de petit ami, du coup les propres membres de votre famille vous tournent le dos, quel genre de valeurs cette pub transmet? » Demande un internaute. Malgré les justifications de la marque « Ce spot a tenté de montrer qu'Ikea peut aider ses clients à convertir facilement et à moindre coût un salon classique en un endroit de fête », cette dernière a été contrainte de présenter ses excuses et de retirer le spot publicitaire en question.

Nivea, un slogan qui fait polémique

La marque allemande de produits cosmétiques Nivea a également fait parler d’elle avec une publicité qui arbore un slogan jugé raciste : « White is Purity » (Le blanc est la pureté). Pour vendre son déodorant « invisible for Black and White », la marque utilise la photo d’une jeune femme de dos, portant un peignoir sur lequel est inscrit le fameux slogan, accompagnée d’un sous-texte qui enfonce le clou « Restez propre, restez lumineux, ne laissez rien gâcher sa ». Une publication publiée sur la page Facebook de Nivea, qui a énormément fait réagir les internautes. «  Mais qu'est-ce que c'est que ça? Honte, honte, honte à vous. Renvoyez votre responsable marketing et toute personne qui a approuvé cette publicité » ou encore « Mais enfin Nivea. C'est tellement raciste que je ne sais même pas par où commencer. Sans voix. Dans le futur, parlez des vêtements ou des produits et non des couleurs. » La marque a tenu à s’excuser auprès de ses consommateurs sur le site de la BBC, en expliquant que leur but n’était pas d’instaurer la confusion « Nous sommes profondément désolés que quiconque ait été choqué par ce post. Après avoir compris que ce post était trompeur, nous l'avons immédiatement retiré. »

Donnez une note à cet article