Les bonnes questions â se poser avant d'entamer une phase de recrutement

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale    16/08/15    0
bonnes questions poser avant entamer phase recrutement

Le recrutement d’un employé doit faire l’objet d’une grande réflexion en raison des coûts que cela peut engendrer. Avant une phase de recrutement, il est alors essentiel pour le chef d’entreprise de se poser les bonnes questions pour ne pas commettre d’erreur (recruter alors qu’il n’y a pas de besoin, prendre la mauvaise personne, proposer un contrat inadapté…). Mais quelles sont alors les questions essentielles à se poser avant d’embaucher ? 

Y a-t-il vraiment besoin de recruter un nouveau salarié ?

Il s’agit de la première question à se poser car elle pourrait mettre fin à tout le processus si la réponse est non. Cela permettra de voir si une solution alternative au recrutement peut être préférable et de répondre réellement aux besoins de l’entreprise (externalisation des compétences, réorganisation du travail…). Pour comprendre s’il y a un besoin de recrutement, il faut comprendre pourquoi on veut embaucher, il est alors nécessaire d’étudier les raisons de ce besoin (augmentation de l’activité, remplacement d’un employé…).

Quel profil est attendu pour le nouvel employé ?

Déterminer le profil recherché est essentiel avant de lancer une phase de recrutement. En effet, cela permettra d’être plus efficace et plus rapide sur la sélection grâce à une recherche ciblée. Mais cela sera aussi l’occasion, par la suite, de bénéficier d’un employé qui correspond parfaitement aux attentes du poste à pourvoir et à la philosophie de l’entreprise. Ainsi, déterminer le profil attendu nécessite une réflexion quant à la nature du poste et à ses missions. Le profil comprend les compétences, la formation, l’expérience professionnelle et le savoir-faire, mais pas seulement. Cela englobe également le savoir-être et la personnalité qui doivent correspondre à l’esprit de l’entreprise et aux besoins du poste.

Quelles répercussions financières pour mon entreprise ?

Etudier les répercussions financières que pourrait avoir l’embauche sur l’entreprise est primordial pour s’assurer de la possibilité et de l’intérêt de recruter. Une mauvaise estimation pourrait avoir des conséquences catastrophiques. Pour répondre à cette question, un calcul des coûts engendrés par le nouvel employé est essentiel : phase de recrutement, salaire, congés, charges sociales, matériel, formation éventuelle… En plus de cela, il faut prendre en compte l’impact sur le développement de l’entreprise, l’activité et le revenu que va générer ce nouveau poste. Avec ces deux estimations, on peut alors mesurer les répercussions financières pour l’entreprise. Celles-ci doivent avoir un effet positif, si ce n’est pas le cas le recrutement n’est pas la bonne solution.

Quel sera le contenu du contrat de travail ?

Réfléchir à la question du contrat de travail à l’avance permet de répondre clairement aux questions des candidats mais aussi d’assurer un partenariat aux fondations solides. En effet le contrat établit avec clarté de nombreux points pratiques qui constitueront une fondation solide à votre relation employeur/salarié. De plus, le contrat permet la protection des deux parties. Réfléchir aux grandes lignes de ce contrat est donc indispensable avant la phase de recrutement. Il faut ainsi penser aux horaires, aux tâches demandées, au type de contrat (CDD, CDI…), aux clauses de mobilité géographique, de confidentialité…

Comment vais-je procéder à mon recrutement ?

Pour une campagne de recrutement répondant aux attentes de l’employeur, il faut établir à l’avance la procédure. Elle permettra d’éviter une perte de temps ou une précipitation amenant à un mauvais choix. Etablir un calendrier est une solution adéquate, on y définit les types d’étapes (sélection des lettres, entretiens téléphoniques, entretiens en face à face…), leur durée, la date d’embauche souhaitée. Cela permet un choix éclairé grâce à des présélections.

De même selon les attentes de l’employeur, la diffusion de l’annonce est à réfléchir avec attention : plateforme spécialisée dans le domaine en question, pôle emploi, réseaux sociaux… Tout cela va jouer sur la quantité et la qualité des réponses. Par exemple, une plateforme spécialisée engendrera un nombre inférieur de candidatures par rapport aux réseaux sociaux, mais il est plus probable que les candidats soient des spécialistes du domaine.

Donnez une note à cet article
d
À propos de l'auteur
Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale
Dynamique Entrepreneuriale
Articles similaires