Bien préparer le premier entretien avec son banquier

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale    18/06/17    0
Bien preparer le premier entretien avec son banquier

Votre projet est mûr et vous avez décidé de vous lancer dans la création d’entreprise ? Il va alors falloir passer le grand oral devant un banquier. Le premier rendez-vous est crucial, car il déterminera les relations que vous entretiendrez avec votre banque. Voici quelques conseils pour préparer ce fameux premier entretien. 

Sachez où vous aller

Se fixer des objectifs demeure la première chose à faire au moment de se préparer à votre premier entretien avec la banque. N’oubliez pas que vous n’aurez pas deux fois l’occasion de faire une bonne première impression… Il est donc crucial d’aborder l’entretien en tant que conquérant. Déterminez avant tout quel est votre objectif principal et définissez précisément quels sont les buts secondaires. Quels que soient ceux que vous vous fixez, vous ne pourrez les atteindre sans tenir compte de l’interlocuteur qui se trouvera en face de vous. Anticiper l’état d’esprit du banquier et se mettre dans sa peau devraient vous permettre d’anticiper les questions qu’il pourrait soulever lors du rendez-vous. En agissant ainsi, vous canaliserez vos réactions, car vous pourrez tranquillement préparer un argumentaire pour répondre aux interrogations de votre conseiller et le convaincre de la viabilité de votre projet. 

Cultivez votre confiance en vous

Avant le premier entretien, doper sa confiance en soi est un impératif ! D’abord, s’entraîner à l’oral peut constituer un atout. Avec la pratique, vous maîtriserez votre sujet de mieux en mieux, et vous obtiendrez au fil du temps une confiance et une aisance à l’oral grandissante, ce qui constituera assurément un gage de sérieux pour votre interlocuteur. À l’inverse, afin de ne pas verser dans l’excès de confiance et si vous ne voulez pas paraître trop sûr de vous, une bonne solution reste la traditionnelle liste de points forts et faibles. Dressez-la avec des personnes de votre entourage, car ils porteront un regard objectif et critique sur le sujet. Ainsi, face au banquier, vous saurez mettre en avant vos atouts quand il le faut, tout en ayant conscience des moments où ce dernier pourra exploiter vos faiblesses. Si vous avez un peu de temps avant l’entretien, mimez un faux rendez-vous avec l’un de vos proches dans le rôle du banquier. Enfin, lors de l’entretien, n’hésitez pas à valoriser l’expérience professionnelle que vous avez vécue avant la création de votre boîte. De tels arguments viendront donner du poids au sérieux de votre projet et appuieront vos compétences. 

Préparez un dossier béton

Bien sûr, l’un des incontournables de la préparation d’entretien demeure la réalisation de son dossier. Plus ce dernier apparaît complet, plus le sérieux du créateur ressortira lors de l’entretien. Parmi les documents essentiels à rassembler, n’oubliez pas votre CV, une brève présentation de votre parcours et de vos motivations en adéquation avec le projet, la liste actuelle de vos partenaires commerciaux, vos précédents relevés de comptes personnels ainsi que le dernier avis d’imposition. Côté entreprise, il est indispensable de décrire précisément son secteur économique, le projet, les éléments financiers, le statut juridique, la date de début d’activité, le projet de bail commercial. Dans votre dossier devront également figurer le business plan, le plan de trésorerie et le compte de résultats, qui demeurent trois éléments fondamentaux dont le banquier a besoin pour attester la qualité de votre projet. Attention néanmoins, le dossier ne doit pas devenir une suite insoluble de documents. Il s’agit simplement de présenter de façon concise et précise les éléments qui constituent l’ensemble de votre projet. Privilégiez la mise en avant des données commerciales et financières afin que le conseiller puisse se faire une idée précise de votre vision d’entrepreneur. 

Soignez le pré-entretien téléphonique

C’est inévitable, vous devrez passer un coup de téléphone à votre banquier avant de le voir en direct ! Et ce « pré-entretien » téléphonique possède tout autant de valeur (voire plus !) que l’entretien physique. Bien souvent, c’est à cette occasion que le conseiller distillera un nombre important de questions, le rendez-vous individuel n’intervenant que pour confirmer ou non l’acceptation du dossier. Il demeure donc important d’établir une relation de confiance avec son banquier, dès le premier contact téléphonique. Vous devez tout maîtriser sur le bout des doigts pour que le banquier vous considère comme quelqu’un de sérieux avant de vous recevoir. 

Venez accompagner

Se déplacer à ce premier rendez-vous en compagnie de vos associés n’est pas une mauvaise chose, au contraire ! Pour le conseiller, cela signifie que chaque membre est impliqué à 100 % dans le projet, et cela ne fait que confirmer la crédibilité et la motivation des fondateurs. Vous pouvez également vous faire accompagner par l’un des nombreux organismes d’aide à la création d’entreprise. Aux yeux du banquier, il s’agit d’un élément important car ces structures apportent une expertise supplémentaire. 

Peaufinez la forme

Dernier élément, mais non des moindres : le premier entretien avec le banquier nécessite aussi de votre part un petit effort sur la forme. Soignez d’abord votre manière de vous habiller. Exit le jean et les baskets ! Privilégiez la veste et la chemise. L’image de sérieux passe aussi par l’apparence vestimentaire, c’est un fait. Et par-dessus tout, évitez de donner une image de tête en l’air. Pour cela, il vous suffit d’appliquer deux conseils essentiels : soyez à l’heure au rendez-vous, et n’oubliez aucun document ! Simple, mais pas si facile à mettre en application pour tout le monde… À vous de jouer !

Donnez une note à cet article
d
À propos de l'auteur
Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale
Dynamique Entrepreneuriale
Articles similaires