Bien choisir son système d'alarme pour son activité professionnelle

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale    10/01/17    1
bien choisir systeme alarme activite professionnelle

Votre entreprise se développe, génère des profits et crée des emplois ? Que se passerait-il si quelqu'un parvenait à pénétrer dans vos locaux à votre insu, si une canalisation se rompait ou si un incendie se déclenchait ? Les dégâts et les pertes matérielles peuvent s'assurer, mais qu'en est-il du savoir, des propriétés intellectuelles ? La meilleure solution reste d'opter pour un système d'alarme afin de protéger vos locaux et votre activité.

Les incontournables

En fonction de la superficie des locaux à protéger, de la qualité du réseau électrique et téléphonique et du niveau de sécurité nécessaire, les solutions seront différentes. Pour commencer, le système va disposer d'une centrale d'alarme, et éventuellement d'un transmetteur afin d'envoyer un signal à une société de surveillance. La sirène, principal outil de dissuasion, dont le volume peut être réglé pour augmenter progressivement, doit être indépendante de cette centrale. Un clavier et/ou une télécommande permet d'activer et de désactiver, voire de déclencher, le système. Restent enfin les détecteurs, qui peuvent être de différents types, et qui seront fixés généralement en hauteur, de façon à protéger les points névralgiques du local.

Choisir une alarme filaire ou sans fil ?

Que l'on choisisse une alarme avec ou sans fil, son fonctionnement restera le même. Des détecteurs vont transmettre à la centrale tout événement jugé anormal comme le propose Verisure. L'installation d'une alarme filaire est sensiblement plus complexe dans la mesure où il faut prévoir des passages de câbles dans les locaux. Il est recommandé de dissimuler les câbles afin d’éviter tout sabotage et accident. Des travaux assez conséquents étant à prévoir, mieux vaut faire appel à un professionnel. L'installation d'une alarme sans fil est au contraire très simple. Il existe même certains modèles « prêts à poser ». Si la mise en place d'une alarme sans fil est simple, son prix de revient sera en revanche légèrement plus élevé pour une surface équivalente à protéger. Par contre, il sera plus facile de faire évoluer une alarme sans fil, en lui ajoutant des détecteurs, qu'une alarme filaire, pour laquelle il faudra installer de nouveaux câbles. Il sera possible d'investir sur une partie seulement des locaux, puis dans un second temps d'équiper le reste de l’entreprise.

Les systèmes anti-intrusion

En fonction de la protection à apporter aux locaux, il est possible d'associer différents types de détecteurs à la centrale. Les plus classiques et les plus connus sont les détecteurs d'ouverture pour les portes et les fenêtres. Ce sont en effet les zones les plus exposées aux risques d'infraction. La plupart des alarmes sont en mesure d'en gérer au moins une dizaine sans extension particulière. Généralement, il s'agit d'un contact magnétique permettant de détecter une ouverture. Il existe des détecteurs spéciaux pour les portes de garages ainsi que des détecteurs de bris de vitre (détection d'une onde de choc ou d'une onde sonore).

Pour protéger l'intérieur de vos bureaux, l'utilisation de détecteurs de mouvements, encore appelés détecteurs volumétriques, à des endroits stratégiques des locaux, est fortement recommandée. Il peut s'agir de détecteurs infrarouges passifs (détection d'une variation de température dans la pièce) ou de détecteurs hyperfréquences (émission d'une onde à intervalle régulier et analyse des rebonds). Il existe des détecteurs de mouvements avec capteurs photo intégrés (et même avec flash) : une série de photo couleur est alors automatiquement prise lors de chaque déclenchement et peut être consultée à distance par le propriétaire des lieux (sur smartphone par exemple) ou transmise à la société de télésurveillance pour vérifier la réalité de l’intrusion. Certains sont spécialisés dans la protection de l'extérieur des locaux.

Une barrière infrarouge peut également être mise en place pour protéger une zone particulière. Contrairement au détecteur infrarouge passif, la barrière infrarouge est un dispositif actif. Plusieurs rayons infrarouges sont projetés entre deux émetteurs/récepteurs. La rupture simultanée de plusieurs rayons indique une intrusion. Ce dispositif est idéal pour protéger un périmètre particulier, et l'utilisation de plusieurs rayons évite les fausses alertes pouvant être provoquées par un animal par exemple.

Enfin, le dernier élément de protection pouvant être mis en place est la caméra de surveillance. Elles peuvent être fixes ou mobiles, être équipées de détecteurs de mouvement, être étanches pour une utilisation extérieure, et filmer de jour ou de nuit, ou dans des locaux non éclairés. Certaines caméras IP peuvent même être contrôlées à distance.

Les autres systèmes de protection

Si un système anti-intrusion est indispensable, il ne protégera pas vos locaux de problèmes comme un départ de feu par exemple. L’ajout d'une alarme incendie est nécessaire. Trois types de détecteurs peuvent être utilisés. Les détecteurs de chaleur, qui fonctionnent sur le même principe que les détecteurs infrarouges anti-intrusion, vont percevoir une élévation anormale de la température d'une pièce ou d'une zone. Les détecteurs de fumée vont déclencher l'alarme en cas de présence de fumées plus ou moins denses. Le dernier type de détecteur, à ne pas négliger, est sensible au monoxyde de carbone. Ce gaz incolore et inodore et à l'origine de nombreux décès tous les ans. Ces détecteurs peuvent être individuels, et déclencher leur propre sirène en cas de problème, ou être reliés à la centrale d’alarme qui peut être connectée et qui sera en mesure d'avertir les secours.

Pour les professionnels il existe aussi des dispositifs de protection spécifique comme les boutons panique qui alertent silencieusement le centre de télésurveillance en cas de hold-up (procédure spécifique). Les touches SOS souvent présentes sur les centrales d'alarme et parfois les télécommandes permettent également d'alerter en urgence le centre de télésurveillance et de communiquer avec lui, si la centrale d'alarme est équipée d'un système d'interphonie (micro et haut-parleur intégrés)

Il existe aussi des lecteurs de badge d'accès que l'on peut ajouter au système d'alarme. Distribués à des employés, prestataires… ils leurs permettent de rentrer et désactiver l'alarme sans avoir de code à retenir. Idem pour la sortie. Toutes les entrées et sorties peuvent ainsi être suivies. Ces badges intelligents peuvent également être désactivés à distance (en cas de perte par ex.).

Donnez une note à cet article
d
À propos de l'auteur
Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale
Dynamique Entrepreneuriale
Articles similaires