Les avantages et inconvénients d’être son propre patron

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     24/11/17    
avantages inconvenients etre propre patron

La vie de dirigeant attire et refoule à la fois. Pour cause ? Les avantages et inconvénients de cette dernière. Devenir son propre patron, acquérir liberté et autonomie s’associe au fait de prendre de nombreux risques et de vivre une vie qui n’est pas de tout repos. Afin de peser le pour et le contre, retour sur les avantages et les inconvénients d’une vie de dirigeant s’impose.

Réussir ses challenges au quotidien

Entreprendre est synonyme de relever des défis. Pour faire évoluer son entreprise et lui apporter longévité, il faut la rendre constamment innovante et l’entrepreneur doit se fixer des objectifs au quotidien comme sur le long terme. Afin de les réaliser, il va mettre à profit ses compétences et sa motivation. Une fois achevé, le sentiment d’accomplissement est au rendez-vous ! La réussite de challenges permet de se valoriser et de développer la confiance en soi. Ces derniers s’apparentent à un jeu où le but est de trouver et de mettre en place les meilleures stratégies avant les autres. Ils permettent également un développement personnel en vous faisant vivre une expérience des plus enrichissantes et en repoussant vos limites. Un pari qui attire de nombreux créateurs d’entreprise.

Choisir l’orientation de son entreprise

Devenir dirigeant revient à choisir vous-même la direction de votre entreprise. Vous n’avez plus à suivre la vision de quelqu’un d’autre mais à définir celle qui vous est propre (parfois en accord avec vos autres associés). Un des grands avantages de la vie d’entrepreneur reste de véhiculer ses valeurs et sa manière de travailler avec les autres, sans qu’on ne vous l’impose. De nombreux créateurs d’entreprise se sentiraient à l’étroit en occupant un poste de salarié qui ne leur permettrait pas d’exploiter entièrement leurs idées. En tant que dirigeant vous aimez cette liberté et suivez votre instinct.

La passion comme cœur de métier

Vous exercez un métier que vous aimez, quoi de plus satisfaisant ? En vous levant le matin, vous n’avez pas la sensation d’aller travailler mais de réaliser un projet que vous avez choisi et qui vous tient à cœur. Vous alliez passion et envie comme moteur de votre travail. Cette première vous la véhiculez autour de vous et surtout à vos salariés qui en sont directement influencés. Anne- laure Constanza, fondatrice de la marque Envie de Fraise explique que son moteur est « l’envie de profiter de la vie à fond et de partager le plaisir qu’on a à travailler ». Créer son propre métier, ses conditions de travail, et son environnement ne peut que vous motiver à réussir.

Avoir un impact sur le monde

Grâce à ce que vous entreprenez, vous savez que vous aurez un impact direct sur la société dans laquelle vous évoluez. Vous répondrez à un besoin spécifique du marché et en dehors des bénéfices financiers, vous retirez satisfaction d’avoir contribué à améliorer le monde. Vous mettez votre créativité à son service : innovation, changements, différenciation… Un ensemble d’éléments qui influenceront directement le devenir de votre entreprise voire du monde.

Si ces avantages s’avèrent attrayants, ils sont associés à certains inconvénients et pas des moindres….

Enfiler la casquette de « patron »

Devenir patron implique que vous ne soyez plus sous les ordres et directives d’un dirigeant… mais que vous prenez sa place ! Vous occupez désormais ce rôle et lorsque l’on a des salariés sans y être préparé au préalable, manager peut s’avérer difficile. Concilier autorité et souplesse, responsabilisation et accompagnement, écoute et valorisation : des qualités qui demandent une certaine expérience en la matière. Lorsque vos équipes commettent une erreur vous devenez le seul responsable de cette dernière : devenir dirigeant se révèle être une lourde responsabilité.

Une charge de travail considérable

Oubliez les 35 heures hebdomadaires du statut de salarié pour faire face parfois à plus du double. Les horaires fixes n’existent plus et vous ne comptez plus votre temps de travail en ayant tendance à négliger votre vie personnelle. Rendez-vous, soirées de réseaux, dossiers à terminer : un lot quotidien qui peut vite vous faire succomber au stress et à la pression ! Il s’avère difficile de déléguer dans un premier temps et forcément vous portez votre projet à bout de bras. Il vous faudra attendre quelque temps avant de pouvoir vous habituer à ce rythme effréné qui peut vous faire abandonner. La solution ? Se répéter constamment que l’on exerce un métier que l’on aime et qui est guidé par la passion.

L’argent n’est pas forcément au rendez-vous

« Tous les dirigeants sont riches » un préjugé bien loin de la réalité… Si vous comptiez empocher le million dès le lancement de votre boite ou tripler votre salaire, détrompez-vous, à moins de détenir l’idée qui va révolutionner le monde (et encore…). Lorsque l’on passe du statut de salarié à celui de dirigeant, l’immense majorité voit leur salaire nettement diminuer. Pour cause ? Les emprunts bancaires, les investissements, les paiements des salaires, des fournisseurs et autres … Nombreux créateurs d’entreprise ont également connu l’échec avant de pouvoir emprunter la voie du succès. Il vous faudra, en général, quelques années avant de voir votre entreprise décoller et votre revenu augmenter !

Vivre avec la prise de risque

Ne passez pas à côté des chiffres car c’est plus de 50% des entreprises créées qui disparaissent avant d’atteindre leur sixième année d’existence. Une grande partie des autres ne font que survivre. Un constat qui fait reculer de nombreux créateurs d’entreprise. La tâche n’est pas simple et une bonne idée ne suffit pas à lancer un projet et à le mener à la réussite. La persévérance et la motivation demeurent essentielles pour espérer accroître la pérennité de son entreprise mais parfois malgré la meilleure des volontés le projet n’atteint pas les résultats escomptés…

Donnez une note à cet article