Anticipez un problème de trésorerie

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     07/03/11    
anticipez probleme de tresorerie

Les deux indicateurs clés de gestion financière que doit suivre un dirigeant d’entreprise sont la rentabilité et la trésorerie. Une bonne rentabilité ne signifie pas nécessairement qu’il y a suffisamment de trésorerie dans l’entreprise.

Les difficultés de trésorerie sont la principale cause de défaillance des entreprises. Elles proviennent des décalages entre encaissements et paiements, inhérents le plus souvent à l’activité. 

Le meilleur moyen d’éviter ces éventuelles difficultés, c’est de les anticiper, à travers un plan de trésorerie prévisionnelle, afin de trouver la solution avant qu’il ne soit trop tard. Pour le réaliser, il vaut mieux disposer du compte de résultat prévisionnel et du plan de financement. La trésorerie de l’entreprise varie en fonction de ses opérations courantes d’exploitation (ventes, achats,…), mais aussi des opérations liées à l’investissement et au financement (prêt, augmentation de capital).

Présentation du plan de trésorerie

Le plan de trésorerie permet :
• de calculer mois par mois le solde maximum de votre compte bancaire ;
• de prévoir vos éventuelles futures difficultés de trésorerie ;
• de quantifier vos besoins de trésorerie et ainsi, de mieux les anticiper.
Il prend en compte tous ces éléments et fait ressortir :
• la situation de trésorerie en début de période (début du mois) ;
• les encaissements ;
• les décaissements ;
• la situation de trésorerie à la fin de la période (fin du mois).

Comment établir un plan de trésorerie ?

Comme le montre le tableau qui précède, doivent y figurer, mois par mois, les entrées comme les sorties d’argent prévues. 

Attention :
• Il s’agit de trésorerie, prenant en considération, non pas les achats ou les ventes, mais les encaissements et décaissements, tenant compte des délais de règlement prévus. Les recettes seront enregistrées au moment où vous êtes censé les encaisser, et les dépenses, celui où vous devrez les payer.
• Ne négligez pas l’incidence de la TVA sur votre trésorerie, tant vos éventuels remboursements de TVA que celle que vous reversez au Trésor. Une fois toutes les opérations prévisibles reportées, un solde est ensuite dégagé à chaque fin de mois et reporté au début du mois suivant.

Notre conseil : soyez plutôt plus pessimiste que trop optimiste, en termes de délais d’encaissement et de paiement, pour éviter de mauvaises surprises.

Analyse du plan de trésorerie

Si vous constatez une trésorerie négative : cela pourrait provenir, soit d’un manque de fonds propres, soit d’une mauvaise gestion de votre entreprise, voire même d’un problème de rentabilité de votre activité.
Si le déficit est ponctuel : il s'agit peut-être d'un simple décalage de trésorerie.
Si vous constatez un excédent de trésorerie stable ou croissant : vos moyens financiers sont supérieurs à vos besoins. Vous disposez donc d'une capacité d'épargne, d'investissement par autofinancement ou d'augmentation des dividendes versées.

Quelles actions correctrices mener si la trésorerie apparaît chroniquement être négative ?

Il n’y a pas de recette miracle, mais sachant que la trésorerie résulte de la différence entre votre fonds de roulement et votre besoin en fonds de roulement, vous avez globalement deux pistes de solution : accroître votre fonds de roulement et/ou réduire votre besoin en fonds de roulement.

Comment accroître son fonds de roulement ?

• En consolidant vos capitaux permanents : apports personnels en comptes-courants avec engagement de blocage sur une certaine période, augmentation de capital par les associés actuels ou en l’ouvrant à de nouveaux associés, nouvel emprunt à moyen ou long terme ou renégociation des délais de remboursement des emprunts en cours.
• En réduisant votre actif immobilisé : en procédant à une cession-bail – lease-back, c’est-à-dire en cédant certaines immobilisations à une société financière qui vous les paiera et vous en laissera l’exploitation moyennant une redevance locative, en transformant un dépôt de garantie en caution bancaire, en cédant les actifs matériels ou financiers qui ne sont pas vraiment nécessaires, etc.

Comment réduire votre besoin en fonds de roulement ?

• En réduisant votre cycle d’exploitation : en réduisant vos délais de stockage de matières premières et de produits finis ou de marchandises, en accélérant les process de fabrication, en ne stockant pas nécessairement les produits à rotation très lente, etc. Cela signifie peut-être des achats en commandes plus fréquentes et moins élevées ; il faudra alors étudier l’impact liés aux effets volume, et notamment les coûts logistiques, sachant qu’un engagement d’achats annuel pour constituer la base des conditions financières d’achats.
• En agissant sur les délais de règlement : tant auprès de vos fournisseurs (en essayant d’allonger ces délais, ce qui peut signifier la recherche de nouveaux fournisseurs avec une localisation plus proche), que de vos clients (en essayant de réduire ces délais, quitte à envisager une réduction pour des délais de règlements plus rapides, en étudiant l’impact sur la rentabilité).

Bien entendu, l’établissement d’un plan de trésorerie prévisionnel sur 3 ans vous permettra de voir à plus long terme.

Ce type de plan est souhaitable, tant en phase de création de l’entreprise (avec un taux d’incertitude plus élevé), qu’en phase de développement.

Les problèmes de trésorerie peuvent handicaper fortement le quotidien du dirigeant et l’empêcher de se consacrer pleinement au management de son entreprise.

Conclusion

Le plan de trésorerie est un véritable outil de pilotage, permettant d’anticiper les difficultés financières de l’entreprise. Cette anticipation permet de négocier les solutions de financement de façon à réduire les charges financières et de choisir les placements les plus adaptés.

Donnez une note à cet article

Nos vidéos

À propos de l'auteur

Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale

Dynamique Entrepreneuriale

Nos articles similaires