Comment améliorer sa relation aux autres avec le carré de Ofman

Jérôme LARUE     19/09/13    
ameliorer relation aux autres

Le carré fondamental de Daniel Ofman (appelé Core Quadrant en anglais) repose sur un schéma simple et représente un outil très intéressant dans la régulation des relations interpersonnelles et l’amélioration de la connaissance de soi.

Il se présente sous la forme suivante :

Afin d’éclairer le lecteur, en voici l’articulation, le fonctionnement et son champ d’application dans une démarche de coaching, qu’elle soit personnelle ou professionnelle.

Les qualités fondamentales (Core Qualities) et les allergies

Selon Daniel Ofman, chacun de nous possède des qualités humaines fondamentales innées qui nous définissent et nous caractérisent en tant qu’individu et que les autres nous attribuent d’ailleurs bien volontiers. Elles sont à ne pas confondre avec les compétences qui relèvent quant à elles de l’ordre de l’acquis. Ainsi, nous aurons naturellement tendance à mieux nous entendre avec les personnes qui les possèdent également. Dans le cas illustré ci-dessus, si je me caractérise comme quelqu’un de modeste, je vais apprécier la compagnie de personnes qui le sont également à mes yeux et donc par conséquent juger négativement voir rejeter les personnes qui me semblent être à l’opposé, c’est à dire arrogantes (c’est ce que Ofman dénomme « l’allergie » en bas à gauche du quadrant). Elle peut donc être définie comme l’inverse en négatif de la qualité mise en avant.

En psychologie, on peut dire que ce qui nous énerve chez les autres, par effet miroir, renvoie à une partie de soi que l’on n’a pas intégrée...

« When you judge another, you do not define them, you define yourself ! » Wayne Dyer.

Le piège ou Pitfall

Revenons à notre exemple : si dans mon environnement je suis quelqu’un de modeste et que je cultive et développe cette qualité intrinsèque à l’excès, je peux ainsi devenir totalement invisible auprès de mes proches, collègues de travail, managers ou encore de ma direction : c’est le revers de la médaille !

Bien évidemment, si je prends conscience de cette réalité, je vais avoir naturellement tendance, et avec le même excès, à vouloir contrebalancer cet aspect et tendre vers ce que je rejetais à l’origine (l’arrogance) et révéler aux autres, par la même occasion, ma faiblesse d’origine (une trop grande modestie) : c’est le piège !

C’est d’ailleurs ainsi que les personnes qui s’évertuent à ne surtout pas vouloir ressembler à d’autres finissent par devenir exactement comme elles. Les cas d’école qui illustrent cette loi ne sont pas difficiles à trouver...

Le challenge

Toujours dans notre exemple, on se rend alors compte que le challenge qui se propose à moi dans cette situation sera de trouver un point d’équilibre par un travail d’intégration (et non de rejet) entre mon allergie de départ (l’arrogance) et le piège ainsi mis en évidence (la transparence ou l’effacement). C’est à dire de trouver en moi une nouvelle qualité ou ressource positive qui annihile le piège. En l’occurrence, il s’agira ici de développer ma présence dans un équilibre symbolisé par les flèches et les signes + dans le carré.

Utilisation dans une démarche de coaching 

Cet outil simple d’utilisation s’avère très utile dans un travail d’accompagnement quand sont en jeu des difficultés relationnelles voire conflictuelles abordées dans une approche systémique ; c’est-à-dire la personne dans son environnement et son interaction avec celui-ci (voir article sur le coaching centré sur la solution).

Cet exercice peut également être conduit de manière individuelle comme outil de connaissance de soi. Alors, à partir des qualités que l’on vous reconnaît, saurez-vous déceler quels sont vos pièges potentiels liés à vos allergies et relever ainsi les challenges correspondants ?