[Financement] Synthes’3D fait une levée de fonds de 240 000 €

    15/09/14    

Cette start-up spécialisée dans les images de synthèse 3D, le marketing, et les applications pour smartphones et tablettes, a réussi aujourd’hui une troisième levée de fonds de 240 000 €. Une actualité importante pour cette jeune entreprise, qui s’attache à révolutionner les outils de vente des commerciaux dans l’univers de la 3D Temps réel.

Synthes’3D a tout d’une petite entreprise qui monte. L’entreprise vient de finaliser aujourd’hui sa troisième levée de fonds auprès d’un cercle d’investisseurs issus des métiers des nouvelles technologies.

Son président, Vivien Poujade, a souligné l’importance de cette actualité pour l’entreprise, et a mis en avant ses projets d’avenir. « Nous allons continuer notre développement tant au niveau national qu’international », a-t-il précisé. « Nous avons pour objectif l’ouverture de cinq nouveaux bureaux en France d’ici trois à quatre ans entre croissance externe et ouverture en propre. Par ailleurs, nous souhaitons renforcer notre notoriété aux Etats-Unis depuis la création de notre filiale SYNTHES’3D USA Inc. fin mars 2014. »

« Challenger les mastodontes »

La start-up, basée à Aix-en-Provence, a fait de la recherche de financement et d’investisseurs une priorité majeure depuis sa création en 2007. En 2012, une première levée de fonds avait apporté 93 500 € grâce au « Love Money » (personnes proches du créateur d’entreprise qui prêtent de l’argent à ce dernier). En 2013, les « business angels » et autres entreprises d’investissement locales et parisiennes avaient apporté leur pierre à l’édifice avec une somme de 250 000 € au total.

Aujourd’hui, cette nouvelle levée de fonds devrait permettre à l’entreprise de continuer à investir dans sa R&D. « Notre suite d’applications pour smartphones et tablettes Odolium dédiée à l’amélioration de l’efficacité des forces de vente sur le terrain est en train de devenir une solution qui compte sur le marché et nous comptons proposer des services toujours plus personnalisées et personnalisables à des prix vraiment compétitifs », a précisé le président. « Notre ambition est de devenir le challenger européen des gros mastodontes américains Dropbox, Salesforce.com ou encore box.com. » Un objectif de croissance ambitieux, mais qui semble réalisable au vu de la bonne santé de l’entreprise. Synthes’3D affichait déjà en 2013 un chiffre d’affaires de 811 000 €, soit une croissance de plus de 105% par rapport à 2012. Et elle ne compte pas s’arrêter là…