Capitaine Train lève 5,5 millions d'euros

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale    05/12/14    0

Aujourd’hui, le train est le moyen de locomotion pour vos déplacements en Europe et en France qui propose le meilleur rapport prix/vitesse. Cependant, il n’est pas toujours facile de se procurer des billets de train en ligne. Dans ce marché, Capitaine Train fait office de précurseur. La société vient d’effectuer une levée de fonds estimée à 5,5 millions d’euros dans l’optique de continuer son expansion en Europe et dans le monde.

Cette levée de fonds regroupe plusieurs fonds d’investissement, notamment avec Alven Capital qui rejoint CM-CIC et Index Ventures. Quelques business angels comme le fondateur de Liligo Pierre Bonelli ou encore Xavier Niel, ainsi que TheFamily ont également mis des billes dans le projet. La start-up passe donc une étape dans son développement, d’autant qu’elle vient de recruter Daniel Beutler, ancien président de la Deutsch Bahn en France, qui intègrera la jeune entreprise en tant que directeur exécutif.

Un potentiel à exploiter

Cet investissent intervient à la suite des levées de fonds précédentes de 1,4 million d’euros en février 2012 et de 2,5 millions d’euros en juin 2013. Cette levée servira à renforcer la croissance de l’équipe et à appuyer le développent de l’activité en Europe et en France. Jeremy Uzan, Partner au sein d’Alven Capital, explique : « Nous sommes honorés de soutenir cette vision ambitieuse. Nous sommes séduits par le professionnalisme de l’équipe en termes d’expérience utilisateur. Cette levée de fonds permettra à Capitaine Train d’exploiter son potentiel ». L’interface épurée de Capitaine Train, accessible depuis iOS 8 et iPhone, offre en effet l’une des meilleures expériences de navigation via cette plateforme de vente, où un clic suffit pour payer les billets de train.
Actuellement, la start-up parisienne vend près de 5000 billets de train quotidiennement et affiche un taux de retour des clients en hausse. Le prochain défi à relever est le développement prononcé en dehors de l’Allemagne et de la France, dans certains pays où le réseau ferroviaire manque de plateforme de réservation centralisée.


d

0 Commentaire

Pas de commentaire encore!

Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire
Votre e-mail ne sera pas publié